Fonds de soutien à la recherche et à l’innovation : dix (10) chercheurs ivoiriens reçoivent un soutien à hauteur de plus de 192 millions de Francs CFA

PIN

Les lauréats de la première session de l’appel à projets du Fonds pour la science, la technologie et l’innovation (FONSTI) ont reçu des chèques d’une valeur globale de 192 717 228 millions de Francs CFA. Au nombre de dix, ces chercheurs ivoiriens ont, conformément au dossier de candidature, présenté au jury des projets de recherche scientifique et d’innovation susceptibles d’avoir un impact bénéfique sur le développement socio-économique et culturel de la Côte d’Ivoire. Les résultats de cet appel à projets auquel ont concouru 110 postulants ont été rendus officiels ce vendredi 02 octobre 2020 à Abidjan-Cocody lors d’une cérémonie, en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Professeur Adama Diawara, de l’ambassadrice de Suisse en Côte d’Ivoire, Anne Lugon-Moulin et plusieurs personnalités du monde universitaire.

Le 1er prix de cette session est revenu à Dr Zoué Lessoy Yves Thierry qui a bénécié de la somme de 34 millions de Francs CFA pour son projet intitulé « la valorisation de la mangue non exportée, des sous-produits dérivés, par la conservation et la transformation durables ». La deuxième prix est revenu à Dr Kassi Ahon Jean-Baptiste. Il a bénéficié d’un soutien de 33 millions de Francs CFA pour son projet ’’ la télédétection et les Systèmes d’information géographiques (SIG) comme outils d’aide à la gestion de la pêche : évaluation des espèces de poissons pélagiques (sardinelles) et conduite opérationnelle des flottilles’’. Les efforts de recherche de Soro Yaya sur « la valorisation des déchets de la filière cacaoyère en bio produits à haute valeur ajoutée », ont été récompensés par un soutien de 22 millions de Francs CFA. Porté par le Programme ivoiro-suisse d’appui stratégique à la recherche scientifique (PASRES), le FONSTI fédère les initiatives de financement de projets de recherche scientifique et d’innovation de haute qualité.

À en croire le secrétaire général du FONSTI, Sangaré Yaya, ce fonds est un soutien à la recherche et à l’innovation, destiné au financement de projets de recherche scientifique et d’innovation de haute qualité. L’ambassadrice de Suisse, Anne Lugon-Moulin, a salué la qualité de la coopération entre son pays et la Côte d’Ivoire à travers le PASRES, les partenariats entres des universités des deux pays ou encore les bourses doctorales aux étudiants ivoiriens. Félicitant les lauréats de cette édition, il leur a rappelé qu’ils ont été retenus pour « la qualité, la pertinence et l’innovation de leurs travaux de recherche ». ’’ Vous avez été sélectionnés pour la qualité de votre travail, je vous encourage à continuer sur cette voie’’, a-t-il recommandé.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara a, quant à lui, félicité les lauréats et exhorté le secteur privé à soutenir la recherche scientifique d’autant plus que l’Etat ivoirien ne consacre que 0,35 % de son PIB à la recherche, loin de 1 % recommandés par l’Union africaine. « L’Etat ne peut pas être la seule source de financement de la recherche scientifique » a confié le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. C’est pourquoi, il a invité les partenaires techniques à financer davantage la recherche scientifique.

Au-delà des trois (3) principaux prix, sept (7) autres chercheurs ont vu leurs travaux bénéficier de financement. Il s’agit de Dr Koné Brama de l’université de Korhogo qui a reçu 17,6 millions de Francs CFA pour une étude sur « une application de la spectrométrie de masse Malti-Tof pour l’identification des helminthes intestinales, des schistosomes et du Plasmodium dans une zone endémique ». Du Pr Ouattara Moussa bénéficie de 13,4 millions de Francs CFA pour travailler sur « la problématique des ressources foncières et environnementales faces à l’extension de la cacao culture dans le Haut-Sassandra et le Tonkpi ». Du Dr Kouakou Jean Jérôme qui a perçu 11 millions de Francs CFA pour son projet sur « les ressorts socio-anthropologiques et économiques des pressions anthropiques sur le Parc national de la Comoé ». Du Professeur Bah Henri pour « le renforcement de la résilience organisationnelle des entreprises » soutenus à hauteur de 18 millions de Francs CFA. Le Pr Koné Hugues qui ambitionne travailler sur « la gestion de l’information et l’éducation pour la santé en période de crise sanitaire de type covid-19 » sera soutenu à hauteur de 19,4 millions de Francs CFA. Le projet de « mise en place d’un système d’information géographique rizicole pour l’amélioration du circuit de distribution et de commercialisation du riz local », du Dr Kotchi Koffi Joachim a reçu un financement de 11 millions de Francs CFA. Enfin, le Dr Tiémélé Deless Edmond Fulgence a reçu 13,2 millions de FCFA pour élaborer « une méthode de lutte biologique intégrée et innovante contre le charançon pour l’intensification durable de la production de banane plantains ».

Cyprien K.

Leave Your Comments