Immobilier: remise de clés du programme Concorde 3 et pose de la 1ère pierre de Concorde 4 de la SICOGI

PIN

Le ministre de la construction, du logement et de l’urbanisme, Koné Bruno a présidé ce jeudi la cérémonie de remise symbolique de clés aux bénéficiaires du programme immobilier Concorde 3 de la SICOGI.

Le programme concorde 3 est un ensemble de 376 appartements économiques de deux à quatre pièces sis dans la commune d’Abobo (PK18)

Cette cérémonie a également été marquée par la pose de la première pierre du programme Concorde 4 qui prévoit la construction de 748 logements et 60 commerces.

« Monsieur le ministre, les remises de clés de logements seront des opérations normales et courantes dans votre société, la SICOGI » a promis M. Bouaké Fofana, DG de la SICOGI au ministre de la Construction, du Logement et de l’Urbanisme, Bruno Nabagné Koné.

Cette cérémonie constitue, selon lui, le fruit de l’appui du gouvernement à travers le ministère en charge du logement. Le soutien de l’Etat a permis à la SICOGI de se repositionner dans le domaine de l’immobilier après les difficultés financières qu’a connues l’entreprise.

Pour atteindre ces objectifs, l’entreprise fonde sa stratégie sur quatre piliers. Il s’agit de l’excellence opérationnelle, de l’innovation, de la discipline des prix, de l’accentuation des relations avec les usagers et les partenaires, a-t-il expliqué.

Le gouvernement veut faire du logement « un facteur d’inclusion sociale », l’amenant ainsi à initier des actions pour permettre à chaque citoyen d’avoir un logement décent, a indiqué pour sa part le ministre Bruno Nabagné Koné.

« Pour parvenir à cet objectif, le gouvernement a consenti d’importants efforts dans le domaine du foncier avec la mobilisation de près de 2000 hectares de réserves foncières constituées. l’Etat a pris en charge la voirie et les réseaux divers (VRD) primaires avec un investissement de 100 milliards Francs CFA, l’emploi d’exonérations fiscales avec 350 milliards Francs CFA. Tous ces efforts représentent aujourd’hui une subvention qui est estimée à entre 30 et 50 % du coût du logement », a signifié Bruno Koné.

Le ministre s’est ainsi réjoui de la réalisation de ces programmes qui sont non seulement le « signe de la vitalité retrouvée de la SICOGI », mais qui cadrent avec les objectifs de production de logements socio-économiques du programme présidentiel des logements sociaux initié en 2011 avec un objectif de 60.000 logements à l’époque. Cet objectif a été porté à plus tard à 150.000 logements.

Le déficit de logement en Côte d’Ivoire est estimé entre 200.000 et 500.000 unités par an dont 80 % pour l’agglomération d’Abidjan, avec une progression de 40.000 unités par an, selon le ministre Bruno Koné.

A. N.

Leave Your Comments