Infrastructures routières : Moussa Sanogo inaugure un pont de plus de 3 milliards Fcfa dans le Bafing

PIN

Le pont reliant les sous-préfectures de Guinteguela, au complexe sucrier de Borotou-Koro, deux localités relevant respectivement des départements de Touba et de Koro dans la région du Bafing, est officiellement ouvert à la circulation.

L’ouvrage dont les travaux ont été lancés en décembre 2018 par l’ex-Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly (à qui un hommage appuyé a été rendu) a été inauguré ce dimanche 4 octobre 2020 par le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, en présence de la vice-présidente du Sénat, Sarah Sako Fadiga, et d’un grand nombre d’élus et cadres de la région. D’un coût de 3,581 milliards Fcfa, ce pont long de 94 m vient soulager les populations qui ont longtemps souffert de l’absence d’un tel ouvrage. « Enfin… Enfin un pont sur le fleuve Bagbè. Enfin un pont permettant de relier Guinteguela au complexe sucrier de Borotou-Koro. Plus besoin de parcourir 125 km pour rallier Koro qui n’est qu’à une distance de 23 km de Guenteguela », s’est réjoui le ministre du Budget. Le représentant du ministre de l’Equipement et de l’Entretien routier, Amédé Kouakou, est formel : « Il s’agit d’un bel ouvrage réalisé par la société EKDS. Le résultat est appréciable. »

Au dire du ministre Moussa Sanogo, ce pont ouvre de grandes perspectives en termes de développement et d’échanges commerciaux, eu égard au potentiel agricole tant du canton Tinin (Guinteguela) que de Borotou-Koro. C’est pourquoi il a appelé les populations, en particulier les jeunes, à saisir l’opportunité que l’ouvrage offre de réaliser beaucoup d’activités. « Transformez ce pont en un moyen d’améliorer vos conditions. Les opportunités que cette route va offrir, il nous appartient de les saisir et de faire en sorte que cette région qui a un potentiel énorme se développe et soit un havre de paix », a interpellé le ministre.

Justement, pour le député Koné Mamadou, ce pont ouvre l’ère du développement de la culture de la canne à sucre dans la sous-préfecture de Guinteguela. Le colonel Bamba, porte-parole des populations, est lui aussi d’avis que ce pont est « le symbole de la renaissance après 43 ans de souffrance. » Mais pour qu’il ait plus d’impact, il pense que le bitumage de l’axe Touba – complexe de Borotou Koro, en passant par Guinteguela doit être envisagé. Cela devrait faciliter l’écoulement des produits agricoles et le trafic sur cette voie.

Mais déjà, les actions de développement du Président de la République, Alassane Ouattara, sont si nombreuses dans la zone que la cérémonie d’inauguration du pont s’est muée en une journée de reconnaissance des populations de Guenteguela et de Koro à son endroit. Dans la sous-préfecture de Guinteguela, sous la houlette du ministre Moussa Sanogo dont l’engagement a été salué par tous, le maire Bamba Mamadou a dénombré 6 écoles construites ou réhabilitées récemment. Une dizaine de forages hydrauliques ont été réalisés et deux centres de santé construits. En termes d’électrification, le député note avec satisfaction que la sous-préfecture est à 90% électrifiée aujourd’hui. Le ministre du Budget ne démord pas qui affirme que « le meilleur est à venir » avec la réalisation des routes Touba-Séguela (dont les études sont en finition) et Touba-Ouaninou dont les travaux vont commencer incessamment. Moussa Sanogo assure en outre que les travaux de voirie de Ouaninou, Touba et Koro commenceront sous peu également.

Pour finir, le ministre et les élus ont appelé les populations à faire le bon choix, en la personne du Président Alassane Ouattara, lors de l’élection présidentielle du 31 octobre.

Leave Your Comments