Une dynamique des échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et la Tunisie

PIN

Les échanges commerciaux entre la Côte d’Ivoire et la Tunisie sont devenus très dynamiques, a souligné lundi 16 novembre, l’un des responsables du Centre de promotion des exportations «CEPEX» à Abidjan, Néamen Hamdani, au cours d’une visioconférence.

Pour l’année 2019, les exportations tunisiennes vers la Côte d’Ivoire sont évaluées à 54 millions d’euros et du côté de la Côte d’Ivoire vers la Tunisie à 17 millions d’euros.

Selon M. Hamdani, les exportations de Côte d’Ivoire vers la Tunisie sont basées sur le café, le cacao, la banane, le bois, les marbres, etc. Tout déplorant les difficultés des opérateurs économiques tunisiens à trouver des partenaires ivoiriens dans le cadre de leur coopération, il s’est dit confiant de la dynamique de la coopération entre les deux nations dans les années à venir.

Plus d’une cinquantaine d’entreprises tunisiennes exercent actuellement en Côte d’Ivoire. Ces entreprises exercent dans plusieurs secteurs d’activité notamment (bureau d’études, Bâtiments et travaux publics (BTP), matériel électrique, etc.

A l’initiative du «CEPEX» de la Tunisie à Abidjan, ces premières rencontres professionnelles virtuelles entre les entrepreneurs, hommes et femmes d’affaires de la Tunisie et leurs homologues de 12 pays d’Afrique subsaharienne ont débuté le 16 novembre.

La cible principale est composée des acteurs opérant dans les secteurs de l’agroalimentaire, des matériaux de construction et travaux publics, des médicaments, des services de santé, de l’enseignement supérieur, des TIC.

Le CEPEX vise à générer des agendas de rendez-vous d’affaires virtuels bien garnis au profit des entreprises tunisiennes, tous secteurs d’activité confondus, en opportunités commerciales et de partenariats effectifs avec leurs congénères d’Afrique subsaharienne.

Il ambitionne également de positionner et valoriser la marque «Tunisia Export» sur les marchés internationaux. L’activité entre dans le cadre de la mise en œuvre de sa vision de renforcer le réseau des échanges commerciaux et optimiser l’exploitation des accords de libre-échange conclus entre la Tunisie et plus de 130 pays.

(AIP)

Leave Your Comments