2e Journée de l’entreprenariat féminin : « La femme constitue aujourd’hui l’un des nouveaux leviers de la croissance économique » (Ministre)

PIN

A l’ouverture de la deuxième édition de la Journée de l’entreprenariat féminin, le 20 novembre 2020, la secrétaire d’Etat chargée de l’Autonomisation des Femmes, Myss Belmonde Dogo, représentant la première Dame a déclaré que « la femme constitue aujourd’hui l’un des nouveaux leviers de la croissance économique du continent africain ».

C’est pourquoi, dira-t-elle que « de nombreux programmes sont dédiés à l’entreprenariat féminin. » tout en rappelant la mise en place depuis 2012, avec l’appui du gouvernement, du Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI).

« À ce jour, ce sont plus de 250 000 femmes qui ont bénéficié de l’appui de ce Fonds pour la création d’activités génératrices de revenus », a-t-elle révélé.

Mamadou Touré, Ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes a quant à lui, invité les femmes et jeunes filles à s’engager dans l’entreprenariat, en s’inspirant de l’expérience des femmes entrepreneures qui sont des modèles de réussite.

« Dans le cadre de la mise en œuvre du Programme social du gouvernement 2019-2020, ce sont 37 359 jeunes, dont 50% de femmes, qui ont bénéficié d’initiatives d’aide à l’auto-emploi développées par le ministère, à travers l’Agence emplois jeunes et le Bureau de coordination des programmes emplois (BCP-emploi) » a-t-il déclaré avant d’annoncer que dans le programme 2021-2025 dénommé « Côte d’Ivoire solidaire » du Président Alassane Ouattara, davantages d’actions sont prévues à l’endroit des femmes.

Sont également prévus, au titre de ce programme, poursuit-il, le financement et le renforcement du partenariat avec le secteur bancaire d’un montant de 15 milliards de FCFA en vue du renforcement des capacités financières des PME dirigées par des femmes, l’augmentation du montant alloué au FAFCI, la scolarisation systématique des jeunes filles et l’alphabétisation des moins jeunes.

La Journée de l’entreprenariat féminin vise à promouvoir et susciter chez les jeunes filles un intérêt pour l’auto-emploi.

P. R.

Leave Your Comments