Côte d’Ivoire : la Validation du Tableau des Opérations Financières de l’Etat à fin 2019, selon le Manuel des statistiques de finances publiques du FMI , au cœur d’un atelier

PIN

Produire et valider le Tableau des Opérations Financière de l’Administration publique pour l’année 2019, d’une part, et de renforcer les capacités des participants sur la méthodologie d’évaluation des avantages en natures selon le Manuel des Statistiques de Finances Publiques du Fonds Monétaires International d’autre part, tels sont les objectifs d’un séminaire qui s’est ouvert ce lundi 23 novembre dans la ville balnéaire de Grand-Bassam.

Pendant cinq jours (du 23 au 27 novembre), ce sont la Direction Générale du Trésor et de la Comptabilité Publique, le Ministère du Budget et du Portefeuille de l’État, la direction Générale des Douanes, la direction générale des impôts, la CNPS, la CGRAE et la Direction Générale de l’Économie, qui vont suivre et évaluer l’efficacité des politiques fiscales et budgétaires. Mais également analyser la performance économique et financière de l’Administration Ivoirienne ainsi que l’impact des politiques fiscales et budgétaires sur les autres secteurs de l’économie de la Côte d’Ivoire. Aussi vont-ils comparer les chiffres ivoiriens avec ceux des autres pays et suivre toutes les entités dont les opérations financières peuvent affecter la viabilité ou l’équilibre du budget de l’État.

Vakaramoko Doumbia, Directeur Général Adjoint de l’Économie, a rappelé l’importance pour la Côte d’Ivoire de se doter de ce document d’analyse. « L’élaboration du TOFE selon les meilleures pratiques en vigueur est un vaste chantier qui fait l’objet d’une attention particulière du Gouvernement depuis quelques années » a-t-il indiqué.

Poursuivant, il a souligné que « les progrès dûs à l’élaboration du TOFE devront renforcer le gouvernement dans la prise de décision essentielles notamment les questions d’investissements et par ailleurs toutes actions qui concourent au bien-être des populations ».

Le gouvernement ivoirien est bien décidé à élargir le champ du TOFE à l’ensemble de l’administration publique, notamment aux unités extrabudgétaires selon le manuel des statistiques de finances publiques 2014 du Fmi. « L’élargissement du Tofe à l’ensemble des unités de l’administration publique est essentiel dans la mesure où il permettra de mieux assurer le suivi et la coordination efficace des politiques budgétaires, ainsi que la cohérence des programmes financiers », a indiqué Doumbia Vakaramoko.

Avant lui, Hien Sansan, directeur des prévisions, des politiques et des statistiques économiques, n’a pas manqué de remercier les participants pour la franche et sincère collaboration avec sa direction. « Cette bonne collaboration nous a permis d’obtenir de nombreux résultats appréciés par le Ministre de l’Économie et des Finances et le directeur général de l’Économie » a-t-il témoigné.

Le Tofe est un instrument qui permet chaque année de faire une comparaison des données sur la gestion financière des pouvoirs publics et d’en faire le suivi. Et ce, dans la perspective d’une gestion efficiente et efficace des finances publiques et d’une meilleure appréciation des besoins de financement de l’économie.

Cyprien K.

Leave Your Comments