Etude nationale prospective Côte d’Ivoire 2040: les acteurs renforcent leurs capacités sur la culture de l’anticipation

PIN

Réunis du 23 au 25 novembre à Adzopé, les cadres des Directions en charge de la prospective et de la planification des institutions de la République, des Ministères techniques et des organismes du secteur privé bénéficient d’un renforcement des capacités sur les méthodes et les outils de la prospective stratégique.

Ouvert ce lundi, cet atelier va booster la culture de l’anticipation chez les participants dans le cadre de l’Etude Nationale Prospective ( ENP) « Côte d’Ivoire 2040 ».

En effet, après les trois (3) premières études nationales prospective  » Côte d’Ivoire 2000 en 1973-1974,  » Côte d’Ivoire 2010″ en 1983-1984 et  » Côte d’Ivoire 2025″ en 1993-1995, la Côte d’Ivoire à adopté le 30 septembre 2015 en Conseil des Ministres, la réalisation de l’Etude Nationale Prospective ( ENP)  » Côte d’Ivoire 2040″.

Cette 4e étude nationale prospective ambitionne de faire de la Côte d’Ivoire une puissance industrielle unie dans sa diversité culturelle, démocratique et ouverte sur le monde à l’horizon 2040.

Aussi, la conception du Plan National de Développement (PND) 2016-2020 et celui de 2021-2025 en cours de réalisation, s’appuie lourdement sur les résultats de cette étude.

Cette formation initiée par le Bureau National de la Prospective et de la Veille Stratégique (BNPVS) avec le soutien technique et financier du Comité National des Finances publiques, vient donc à point nommé en vue de donner les rudiments nécessaires aux différents acteurs pour l’atteinte des objectifs.

« Malgré la longue expérience prospective développée par les différentes équipes gouvernementales depuis les années 70 et le belle arrimage à la planification stratégique, la prospective reste encore un domaine peu connu du grand public, mais aussi de l’administration en Côte d’Ivoire. Cet atelier va donc favoriser la mise en œuvre de la chaîne prospective, planification, programmation, budgétisation et suivi évaluation au sein des différentes organisations » a expliqué Okou Koffi, Sécretaire Général du BNPVS.

Représentant la Ministre du Plan et du Développement, Andjou Koua, préfet de la région de la Mé et du département d’Adzopé à indiqué que « l’absence de réflexion à long terme ne permet pas une meilleure planification stratégique et une coordination efficace des interventions publiques notamment sectorielles. Dès lors, les politiques économiques ne peuvent produire les fruits escomptés que si elle s’inscrit davantage dans une vision de long terme largement partagée par la population concernée. »

C’est pour quoi, il a salué cette initiative qui va permettre aux acteurs de revisiter leurs connaissances afin de se mettre à niveau et définir les étapes à parcourir.

Pour maintenir l’éveil stratégique au sein de leur organisation, les participants seront formés sur entre autres modules que sont la naissance et l’évolution de la prospective dans le monde, la vision, la méthode intégrée des scénarios et l’analyse structurelle de la Côte d’Ivoire à l’horizon 2040.


PR

Leave Your Comments