Les métiers règlent le problème de l’employabilité (DGA des impôts)

PIN

Aboisso-Le directeur général adjoint des impôts de Côte d’Ivoire, Aboukary Cissé, a fait savoir que l’apprentissage des métiers règle le problème de l’employabilité des jeunes, samedi, 27 novembre 2020 lors de la cérémonie de remise de diplômes des élèves du salon « Christ Marie coiffure » d’Aboisso dont il était le parrain.

Pour M. Cissé, la question de l’emploi des jeunes est préoccupante. Il a salué l’action de la chambre des métiers d’Aboisso qui impulse cet apprentissage des métiers et félicité la fondatrice du salon, Boitrin Judith, pour avoir formé ces jeunes filles au métier de la coiffure.

Il a relevé que de bonnes volontés peuvent régler le problème de l’employabilité des jeunes car l’Etat ne peut pas embaucher tout le monde.

Il a souhaité que les jeunes se fassent former aux métiers de la coiffure, de la cordonnerie, de la menuiserie, entre autres expliquant avoir lui-même exercé ces petits métiers.

M. Cissé a, par conséquent, promis d’accompagner la chambre des métiers dans ces initiatives de formation.

Le parrain a remis un casque de coiffure à chacune des apprenantes en fin de formation que sont Assémien Yaba Nadège, Mouroufié Amon Isabelle, Yao Aya Judith et Kougandé Bibata qui ont achevé six années de formation.

Quant à la fondatrice du salon, elle a reçu la somme de 300.000F du parrain et 100.000F du représentant du maire, le cinquième adjoint, Doumbia Mamadou.

Les personnalités présentes à la cérémonie ont encouragé les jeunes filles et lancé un appel à la jeunesse à s’intéresser à l’apprentissage des métiers.

La fondatrice du salon, Mme Boitrin a révélé avoir organisé cette cérémonie pour lancer un appel aux jeunes afin qu’ils s’intéressent au métier de la coiffure qui nourrit bien son homme.

Créé en 2004, le salon « Christ Marie coiffure » a formé environ 100 filles a-t-on appris.

akn/tm

Leave Your Comments