Campagne de sensibilisation sur l’impôt foncier 2020 / Abou Sié Ouattara, directeur général des Impôts : « Passé le 29 décembre, le recouvrement sera assorti de sanctions »

PIN

Abou Sié Ouattara, directeur général des Impôts, a procédé au lancement officiel de la 7ème édition de la campagne de sensibilisation à la déclaration et au paiement de l’impôt foncier, sur trois semaines au lieu de trois mois, pour des raisons sanitaires et électorales. C’était le vendredi 04 décembre 2020 à la tour E de la cité administrative au Plateau. A cette occasion, le patron de l’administration fiscale ivoirienne est revenu sur les facilités faites aux contribuables, avant d’évoquer les mesures coercitives prévues. « Les délais de paiements sont fractionnés en fonction du type de contribuable. Pour les personnes physiques, c’est par mois, jusqu’à la fin de l’année. Pour les personnes morales, en deux fractions. Et ces deux fractions sont déjà échues. Dans la mesure où nous continuons à sensibiliser, ils ont jusqu’au 29 décembre 2020, pour encore payer leur impôt, sans pénalité. En revanche, si nous tombons dans l’année 2021, il est clair que ce n’est plus le même impôt et que ce n’est plus la même philosophie. Et que naturellement, le recouvrement sera assorti de sanctions » a-t-il averti, en saluant la collaboration entre la Dgi et l’Agence nationale de gestion des déchets (Anaged). Car, à l’en croire, 90% des recettes de cet impôt, soit 120 milliards, sont destinés à l’amélioration du cadre de vie des populations. Appollinaire Bahi Boua, directeur du Cadastre, a indiqué que cette campagne nationale sera meublée de branding de véhicules pick up, avec un camion podium animé avec distribution de flyers. Guillaume Kouadio, conseiller technique, représentant la directrice générale de l’Anaged, s’est réjoui de ce partenariat. « Notre détermination à accompagner la Dgi se justifie d’autant plus que l’impôt sur le revenu foncier et une quote part de l’impôt sur le patrimoine foncier sont reversés à notre structure » a-t-il soutenu.

FRANCOIS BEKANTY

Leave Your Comments