La Cellule d’Analyse de Politiques Économique du Cires(CAPEC) lance un projet de recherche sur l’employabilité des jeunes et la violence urbaine en période post-conflit en Côte d’Ivoire

PIN

La Cellule d’Analyse de Politiques Economiques du Cires(CAPEC) à travers un atelier a lancé son projet « analyse de l’effet de l’employabilité des jeunes sur la violence urbaine en période post-conflit en côte d’Ivoire » aujourd’hui jeudi 03 décembre 2020 à l’hôtel pullman sis au plateau. Placé sous le parrainage de M. Siaka Ouattara, secrétaire d’Etat chargé du service civique, cet atelier de lancement a été marqué par la présence de plusieurs personnalités, M. Claude Goulet conseiller technique et chef de coopération à l’ambassade du canada en Côte d’Ivoire, Pr Ahoure Alban ,directeur du CAPEC, des représentants des institutions publiques et privées, des organisations de la société civile etc.

Pr Ahouré Alban, directeur du CAPEC a exprimé sa gratitude au parrain pour sa présence.Le Pr Ahouré a révélé que depuis 2011 ce sont deux projets internationaux qui ont été réalisés par la CAPEC. Il précisera que ces projets ont été financés par le CRDI avant d’annoncer que deux autres projets sont en train d’être mis en œuvre dont l’un porte sur le thème du jour et l’autre qui sera lancé la semaine prochaine portera sur les impacts des politiques publiques liées à la Covid-19 sur le secteur informel des jeunes et des femmes. Poursuivant il a profité de cette lucarne pour dire merci à l’état Canadien principalement au Centre de Recherches pour le Développement « merci madame la directrice régionale pour la confiance que votre institution place en la CAPEC et pour la parfaite collaboration que nous avons depuis plus de 30 ans », a-t-il fait savoir.

La directrice du CRDI Mme Julie Crowley par visioconférence depuis le Sénégal a apporté sa bénédiction à cette cérémonie de lancement. Dans le même élan M. Claude Goulet a dit être heureux de prendre part à cet atelier de lancement au regard des enjeux que revêt le thème du projet. Pour le conseiller technique de l’ambassade du canada en Côte d’Ivoire, la moitié de sa population Ivoirienne est âgée de moins de 19 ans « le pays doit donc s’assurer que les jeunes pourront occuper une place entière dans la société de demain », a-t-il déclaré.

M. Siaka Ouattara, secrétaire d’Etat chargé du service civique a pour sa part rappelé la volonté du président de la république d’appliquer les meilleurs remèdes au mal de la violence chez les jeunes afin de faire de ceux-ci des acteurs clés du développement économique et sociale de la Côte d’Ivoire. C’est dans ce sens, indiquera t-il que le secrétariat d’Etat chargé du service civique dispose de l’office du service civique national dont la mission principale est de veiller à la resocialisation à travers la formation et l’éducation des jeunes aux valeurs civiques.

La Cellule d’Analyse de Politiques Economiques du Cires(CAPEC) à travers un atelier a lancé son projet « analyse de l’effet de l’employabilité des jeunes sur la violence urbaine en période post-conflit en côte d’Ivoire » aujourd’hui jeudi 03 décembre 2020 à Abidjan. Placé sous le parrainage de Siaka Ouattara, secrétaire d’Etat chargé du service civique, cet atelier de lancement a été marqué par la présence de plusieurs personnalités, Claude Goulet conseiller technique et chef de coopération à l’ambassade du canada en Côte d’Ivoire, Pr Ahoure Alban ,directeur du CAPEC, des représentants des institutions publiques et privées, des organisations de la société civile etc.

Pr Ahouré Alban, directeur du CAPEC a exprimé sa gratitude au parrain pour sa présence.Le Pr Ahouré a révélé que depuis 2011 ce sont deux projets internationaux qui ont été réalisés par la CAPEC. Il précisera que ces projets ont été financés par le CRDI avant d’annoncer que deux autres projets sont en train d’être mis en œuvre dont l’un porte sur le thème du jour et l’autre qui sera lancé la semaine prochaine portera sur les impacts des politiques publiques liées à la Covid-19 sur le secteur informel des jeunes et des femmes. Il a profité de cette lucarne pour dire merci à l’État Canadien principalement au Centre de Recherches pour le Développement « merci madame la directrice régionale pour la confiance que votre institution place en la CAPEC et pour la parfaite collaboration que nous avons depuis plus de 30 ans », a-t-il fait savoir.

La directrice du CRDI , Julie Crowley par visioconférence depuis le Sénégal a apporté sa caution à cette cérémonie de lancement. Dans le même élan Claude Goulet a dit être heureux de prendre part à cet atelier de lancement au regard des enjeux que revêt le thème du projet. Pour le conseiller technique de l’ambassade du canada en Côte d’Ivoire, la moitié de sa population Ivoirienne est âgée de moins de 19 ans « le pays doit donc s’assurer que les jeunes pourront occuper une place entière dans la société de demain », a-t-il déclaré.

Siaka Ouattara, secrétaire d’Etat chargé du service civique a pour sa part rappelé la volonté du président de la république d’appliquer les meilleurs remèdes au mal de la violence chez les jeunes afin de faire de ceux-ci des acteurs clés du développement économique et sociale de la Côte d’Ivoire. C’est dans ce sens, indiquera t-il que le secrétariat d’Etat chargé du service civique dispose de l’office du service civique national dont la mission principale est de veiller à la resocialisation à travers la formation et l’éducation des jeunes aux valeurs civiques.

DA

Leave Your Comments