Journée internationale de la lutte contre la corruption, hier – Hamed Bakayoko, Premier ministre : “Notre pays a progressé en matière de bonne gouvernance”

PIN

La Côte d’Ivoire a célébré, à l’initiative de la Haute autorité pour la bonne gouvernance (HABG) le mercredi 09 Décembre 2020 dans un complexe hôtelier dans la commune de Marcory, la journée internationale de lutte contre la corruption sur le thème. ‘’Rétablir avec intégrité » en rapport avec la pandémie de la Covid-19


Hamed Bakayoko, Premier ministre, ministre de la Défense a dans son allocution à cette occasion, indiqué l’intérêt pour le gouvernement ivoirien de célébrer cette journée. « Cette cérémonie est une opportunité pour le gouvernement ivoirien de réaffirmer l’engagement constant du président de la République à œuvrer pour la bonne gouvernance dans notre pays. Je voudrais féliciter le président de la haute autorité pour la bonne gouvernance et son équipe pour le travail remarquable effectué depuis quelques années qui a permis à notre pays d’améliorer de manière significative les indicateurs en matière de gouvernance et de lutte contre la corruption ».


Pour le chef du Gouvernement ivoirien, on ne peut parvenir à combattre efficacement le fléau de la corruption sans des valeurs. Il a profité de l’occasion pour décliner la priorité du chef de l’Etat ivoirien pendant son mandat : » Les indicateurs sont clairs et nets, notre pays a progressé en matière de bonne gouvernance (…) Ce qui fait la force des sociétés, ce sont les valeurs qu’elles portent, parce que une société dans laquelle les valeurs n’ont plus leur place est exposée à toutes sortes de comportement susceptible de la mettre en péril. Pour notre pays, la grande vision du président de la République pour une Côte d’Ivoire meilleure et solidaire ne peut se réaliser que si les actions initiées pour une transformation profonde sont soutenues par des valeurs d’union, de discipline, de travail, de solidarité, de justice mais aussi et surtout de bonne gouvernance. C’est pourquoi, à l’aune des grands enjeux pour le développement économique et social qui sont les nôtres pour les prochaines décennies, le Gouvernement entend s’inspirer des meilleures pratiques à travers le monde pour renforcer la lutte contre la corruption dans notre pays. À cet égard, je voudrais réaffirmer la totale disponibilité du gouvernement à accompagner fermement la Haute autorité pour la bonne gouvernance dans l’évaluation de notre système national de l’intégrité en vue d’actualiser les autres stratégies nationales de lutte contre la corruption. Cette journée est l’occasion d’un appel à la conscience collective de ce que c’est notre intérêt à nous tous d’évoluer dans un monde où il y a moins de corruption et pour cela il faut des indicateurs clairs, il faut des principes. La vision du gouvernement c’est de moderniser les pratiques et de rendre transparentes les procédures de sorte qu’on puisse voir là où ça marche et là où ça ne marche pas. L’une des priorités du prochain mandat que le président entame bientôt sera la lutte contre la corruption parce qu’il est convaincu qu’à ce stade, si nous arrivons à réduire la corruption, nous allons encore avoir des bonds qualitatifs de notre capacité à apporter des solutions aux problèmes de nos compatriotes ».


Cette journée a été célébrée en partenariat avec le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) et le ministère de la Justice et des Droits de l’Homme.


L’objectif recherché par les organisateurs est d’adresser un message fort à l’opinion publique nationale et internationale concernant l’engagement de la Côte d’Ivoire en matière de prévention et de lutte contre la corruption et les infractions assimilées.

[ Ce que N’golo Coulibaly (Haca) et Carol Flore-Smereczniak (Pnud) ont dit ]

Leave Your Comments