Partenariat pour un gouvernement ouvert: La Côte d’Ivoire lance une plateforme en ligne pour impliquer les populations

PIN

Le ministère du Commerce et de l’Industrie, en charge de la conduite de l’initiative,


a autorisé depuis le 9 décembre, l’ouverture du site aux contributions citoyennes.

En prélude à son troisième plan d’actions (2020-2022) de mise en oeuvre du programme de Partenariat pour un gouvernement ouvert (PGO,Open Government Partnership, Ogp), le gouvernement a lancé le 9 décembre une plateforme des consultations publiques en ligne dans un esprit d’inclusion totale et de participation citoyenne. Le ministère du commerce qui pilote l’initiative depuis l’adhésion de la Côte d’Ivoire au programme


en 2015, a justifi é cette évolution par la fl exibilité qu’offre le fort taux d’accès à la téléphonie mobile et à Internet. Ainsi, chaque citoyen pourra effi cassement participer à la collecte d’informations et d’avis relativement au service publique dans sa globalité, mais également pour ce qui concerne la


mise en oeuvre des différents projets publiques et privés sur l’ensemble du territoire.

En s’inscrivant sur la plateforme, le citoyen a la possibilité de répondre à des questionnaires de synthèse thématique et d’y inscrire toutes les plaintes, réclamation et dénonciations relativement à toutes défaillances relatives au service public.


Mais également de faire des propositions pour l’améliorer.

Ainsi, à travers la plateforme en ligne, chaque citoyen peut se prononcer sur notamment l’élaboration du budget, la déclaration de patrimoine, l’accès aux informations, la lutte contre la corruption. Les questions foncières, la réglementation du télétravail et le budget participatif dans les collectivités.

Pour rappel, chaque pays membre du PGO est tenu de produire un plan d’action national visant à faire progresser la transparence et l’ouverture de l’action publique


dans les domaines promus par le Partenariat. Établis pour deux ans, lesdits plans sont co-élaborés par l’État, la société civile et le secteur privé.


Ils comportent une série d’engagements visant à faire progresser la transparence, la participation citoyenne, l’accès à l’information et la lutte contre la corruption. Depuis son adhésion en octobre 2015, la Côte d’Ivoire a réalisé deux plans d’action nationaux avec, au total, 25 engagements.


Le premier Plan d’action national (2016-2018) en comptait 15 et le deuxième (2018-2020) en compte 10.

Par ailleurs, Le Comité interministériel OGP est composé de membres du gouvernement et présidé par le Chef du gouvernement. Le Comité technique OGP, est un organe opérationnel composé, de manière paritaire, par les représentants de l’administration et de la société civile (secteur privé et organisations de la société civile). Il est chargé d’organiser et animer les activités (élaboration des plans d’action, suivi de la mise en oeuvre, élaboration


des rapports d’autoévaluation….)

Leave Your Comments