Yamoussoukro/ Sénat: un budget de 2 548 387 657 FCFA pour la relance du service civique

PIN

Dans le cadre du projet de loi de finances portant budget de l’Etat de Côte d’Ivoire 20201, Siaka Ouattara, secrétaire d’Etat chargé du service civique, était le vendredi 11 décembre dernier face aux membres de la commission économique et financière (CAEF) du sénat pour défendre, à la Fondation Félix Houphouët-Boigny de Yamoussoukro, le budget programme de son département ministériel au titre de l’exercice 2021 de même que les perspectives pour les prochaines années. Ceci, dans l’optique de renforcer les acquis du service civique en Côte d’Ivoire.

Cette enveloppe budgétaire, d’un montant de 2 548 387 657 FCFA qui a été adoptée à l’unanimité des membres de la commission économique et financière du Sénat, est destinée à la réalisation de deux programmes composés de cinq actions prioritaires qui ont été déclinées par le Secrétaire d’Etat.‘’Le Secrétariat d’Etat chargé du service civique dispose pour l’exercice 2021 d’un budget qui se décline en deux programmes. Il s’agit du programme 1 relatif à l’administration générale et le programme 2 lié au service civique. Le programme de l’administration générale compte trois actions prioritaires qui sont la coordination et l’animation du service civique, la formation et la communication, la gestion des ressources humaines, matérielles et financières. Le programme du service civique, quant à lui, est subdivisé en deux actions prioritaires que sont la promotion des activités civiques et citoyennes, la promotion du volontariat et du bénévolat.’’, a révélé le Secrétaire d’Etat.

De cette dotation budgétaire globale du département de 2 548 387 653 FCFA, il est réservé 1 022 283 087 FCFA pour ce qui concerne le programme administration générale, soit 40,14% du budget. Sur cette dotation les dépenses du personnel sont estimées à 358 448 830 FCFA et 664 571 857 FCFA pour les dépenses des biens et services. Pour ce qui est du programme de service civique, il est prévu 1 525 404 566 FCFA, soit 59,86 % du budget. Cette dotation, quant à elle, se compose en dépense du personnel qui s’élève à 315 157 821 FCFA, les dépenses de biens et services d’un montant de 244 200 000 FCFA et 606 046 754 FCFA pour les dépenses de transfert. Ce sont également 360 millions FCFA qui sont alloués aux dépenses d’investissement. ‘’La politique du Ministère se décline en objectifs globaux et en grands axes d’intervention.’’, a indiqué le Secrétaire d’Etat qui a fait savoir que ‘’les objectifs globaux portent sur l’amélioration du cadre juridique et institutionnel du service civique. A ce niveau le résultat stratégique attendu est que le service civique soit institué et qu’il dispose d’une administration performante. Le second objectif global est d’inculquer aux populations des valeurs civiques, citoyennes et démocratiques. Cet objectif devra conduire à l’exécution de programmes de service civique et à l’adoption par les populations des valeurs civiques citoyennes et démocratiques. En ce qui concerne les grands axes d’intervention du département il porte entre autres sur la mise en œuvre des actions de cohésion sociale, l’instauration de la culture démocratique à travers la formation et les sensibilisations et la mise en œuvre des actions visant les valeurs d’autonomie et de la responsabilité des jeunes…’’

Les nouvelles perspectives pour le programme 2021-2023 de ce département ministériel ont été également égrenées par le Secrétaire d’Etat. Elles portent sur la réhabilitation de l’équipement de cinq centres de service civique à Bondoukou, Korhogo, Guiglo, Man et Sinfra, la mise en place de l’observatoire du civisme et de la citoyenneté, la mise en place des comités locaux du civisme. A cela s’ajoutent l’opérationnalisation du service national jeûne, la généralisation des cérémonies d’honneur à l’emblème nationale, le renforcement des actions de sensibilisation des populations au civisme, à la citoyenneté et à la culture démocratique.

Leave Your Comments