Les acteurs du secteur de l’hydraulique renforcent leurs capacités

PIN

Abidjan-Un séminaire de renforcement des capacités managériales et techniques des acteurs du secteur l’eau se tient depuis mardi 15 décembre 2020 à Abidjan en vue de doter le ministère de l’Hydraulique d’un personnel qualifié et compétent, capable de répondre aux exigences de la gestion de l’eau potable.

Il s’agit au cours de cette formation qui prend fin jeudi 17 décembre 2020 entre autres, de consolider et améliorer les acquis en matière de dynamique au niveau des équipes de travail, d’optimiser les capacités managériales, de mieux connaitre les outils d’évaluation des besoins en eau potable et de la conduite des projets d’alimentation en eau potable.

Ce séminaire se fera en deux étapes à savoir une partie théorie avec la dispense des modules de formation en plénière et une deuxième étape pratique avec des ateliers et une visite guidée sur le terrain afin de s’approprier l’outil de collecte des données du patrimoine.

Insistant sur l’importance de la formation, le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba a rappelé aux 60 participants en majorité des directeurs régionaux dudit ministère que lors du bilan des activités de Yamoussoukro, les 20 et 21 décembre 2019, le Directeur des ressources humaines a fait le diagnostic de la situation du personnel.

Cette situation faisant apparaître un nombre insuffisant d’ingénieurs et de cadres intermédiaires dans le domaine de l’hydraulique, un personnel vieillissant dont la moyenne d’âge est de 39 ans pour l’ensemble et 54 ans pour les ingénieurs et techniciens et le manque de matériels de travail de certains services et directions.

Pour M. Tchagba avec les innovations dans le secteur de l’eau, il est important de faire régulièrement une mise à niveau des ressources humaines notamment les jeunes ingénieurs et techniciens afin de mener à bien le renforcement des capacités des effectifs en personnel qualifié.

Lors de la cérémonie, le ministre a remis du matériel informatique à chacun des directeurs régionaux de son département.

Les chiffres actuels du ministère de l’Hydraulique montrent un pourcentage de 30% d’ingénieurs spécialistes dans le secteur de l’hydraulique pour 70% de personnel d’appui. A cela, il convient d’indiquer que plus de la moitié du personnel technique sera admis à faire valoir ses droits à la retraite d’ici trois années.

Le ministère de l’Hydraulique compte assurer à l’horizon 2025, la couverture en eau potable à au moins 95% de la population. De 2011 à 2018, l’Etat a mobilisé près de 600 milliards Fcfa pour les investissements dans le secteur de l’Hydraulique.

Cette formation a été financée par le Fonds de développement de la formation professionnelle (FDFP).

bsp/ask

Leave Your Comments