Des opérateurs du marché domestique du secteur bois à Korhogo renforcent leurs capacités

PIN

Des représentants de deux associations professionnelles du secteur bois ont été instruits, mardi 15 et mercredi 16 décembre 2020, à Korhogo, sur la politique forestière et le code forestier ivoiriens, dans le cadre du projet FAO (Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation, Ndlr) pour le renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique du bois au-dessus du 8è parallèle.

Une trentaine de représentants des membres des associations professionnelles Wobê Coop-CA et Wognon Coop-CA, résidant à Korhogo ou venus des villes environnantes, ont été réunis en atelier durant ces deux jours pour être informés sur la législation forestière et pour faire des observations sur les difficultés qu’ils rencontrent à son application.

En réaction à la diminution de la forêt ivoirienne, passée de 16 millions d’hectares en 1900 à trois millions en 2005, l’Etat ivoirien a décidé d’impliquer des acteurs non étatiques dans sa gestion. Dans cet esprit, les associations Wobê Coop-CA et Wognon Coop-CA ont été créées pour donner une existence formelle aux acteurs opérant dans la région du Poro (Korhogo) et ses environs afin d’être les interlocuteurs crédibles de l’Etat sur le terrain.

Conformément à la nouvelle politique forestière basée sur le nouveau code forestier de 2019, le projet ambitionne de sensibiliser et de former les membres des deux associations à être capables de ne s’approvisionner qu’en bois d’origine légale au-dessus du 8ème parallèle délimité par l’axe Katiola, Mankono, Séguéla et Touba.

Cet atelier sur la politique forestière, le code forestier et les décrets subséquents est le deuxième du projet avec les acteurs du secteur bois de la localité Korhogo et ses environs, après celui des 29 et 30 septembre 2020 qui a porté sur le renforcement des capacités et la structuration des associations professionnelles.

Ce projet FAO pour le renforcement des capacités des opérateurs du marché domestique de la filière bois au-dessus du 8ème parallèle auquel coopèrent l’Union Européenne (UE) et le Syndicat des producteurs industriels du bois (SPIB) s’inscrit dans le plan d’action FLEGT (Forest law enforcement gouvernance and trade, anglais), un programme de lutte contre la déforestation.

kaem/ask

Leave Your Comments