La CNPS prend 15% des parts du groupe Eranove dans la centrale thermique d’Atinkou

PIN

Abidjan – La Caisse nationale de prévoyance sociale (CNPS) de Côte d’Ivoire a pris 15% des parts du groupe Eranove, soit un montant de 10 milliards FCFA, dans la centrale thermique d’Atinkou (Jacqueville).

Pour matérialiser ce partenariat, une convention a été signée entre la CNPS, le groupe Eranave et la direction d’Atinkou, mercredi 13 janvier 2021 à Abidjan.

D’un coût de 261 milliards FCFA et d’une puissance installée de 390 MW, Atinkou également dénommée Ciprel 5 utilisera la technologie du cycle combiné gaz-vapeur qui augmente l’efficience énergétique.

Procédant à la signature de la convention, le directeur général de la CNPS, Denis Charles Kouassi, a relevé que grâce aux excédents réalisés, sa structure a fait le choix sur le groupe Eranove d’investir dans le développement du secteur énergétique.

Il a exprimé la satisfaction de la CNPS à prendre part à ce projet qui s’intègre dans la volonté de l’Etat de Côte d’Ivoire à renforcer les moyens de production d’électricité sur le territoire par le biais de nouvelles unités confiées à des partenaires privés expérimentés.

Le président du groupe Eranove, Vincent Le Guennou, a salué l’arrivée de la CNPS dans ce projet visant à faciliter l’accès à l’électricité en Côte d’Ivoire et à satisfaire les besoins nationaux et régionaux en énergie électrique généré par la forte croissance économique.

Le groupe Eranove, spécialisé dans la production d’électricité et d’eau potable, exploitera la centrale électrique Atinkou sur une durée de 20 ans, conformément à l’accord signé avec le gouvernement ivoirien en décembre 2018.

La centrale pourra alimenter environ un million de foyers en Côte d’Ivoire.

Cette centrale dont les travaux ont débuté en septembre 2020 emploiera 2 500 personnes pendant la phase de construction en cycle combiné.

Dans sa politique de développement de l’énergie, le gouvernement ivoirien envisage d’augmenter sa capacité de production énergétique qui est de 2000 MW à 4000 MW dans les années à venir et à 6600 MW à l’horizon 2030.

bsp/cmas

Leave Your Comments