Construction de la centrale thermique de Jacqueville: La CNPS, Eranove et Atinkou signent un partenariat pour la mise en oeuvre du projet

PIN

Dans le cadre la construction et l’exploitation de la centrale thermique située à Jacqueville, une signature de partenariat concrétisant la prise de participation de la CNPS dans le projet s’est déroulée ce mercredi 13 janvier 2021. Eranove, représenté par Vincent Le Guennon, Président du Groupe, Atinkou représenté par Bernard N’Guessan Kouassi et la CNPS representé par Charles Kouassi, Directeur Général, ont paraphé le document actant ce partenariat.

La centrale thermique à cycle combiné « Ciprel 5 » de Jacqueville sera d’une capacité installée de 390 MW composée d’une turbine à gaz de 260 MW et d’une turbine à vapeur de 130 MW, pour une production d’environ 2 876 GW. Le coût global du projet est estimé à 261 milliards de FCFA. Soit 25% en Capital & Compte Courant Associés qui équivalent à environ 65 milliards FCFA. A travers ce partenariat, le Conseil d’Administration a marqué son accord pour la participation de la CNPS à hauteur de 10 milliards de FCFA. « Depuis 2017, nous sommes rentrés dans le capital de Eranove. Nous matérialisons aujourd’hui notre prise de participation dans le projet de la centrale. », a déclaré Charles Kouassi, Directeur Général de la CNPS. Selon lui, le choix de Eranove s’explique par le fait que cette entreprise exerce dans le secteur stratégique de l’énergie. « La CNPS participe à ce projet de cette nouvelle centrale thermique parce qu’elle va permettre de fournir de l’électricité à moindre coût aux populations. », a ajouté Charles Kouassi.


Vincent Le Guennon, Président du Groupe ERANOVE, s’est réjoui de cette signature qui renforce le partenariat entre les parties prenantes. Il a également révélé que les travaux de la construction de la centrale ont démarré depuis le 21 septembre dernier. « En termes de création d’emplois, 2 500 emplois directs seront disponibles en phase de construction et 100 emplois directs supplémentaires en phase d’exploitation » a fait savoir Vincent Le Guennon.


Ce projet de construction de la centrale thermique de Jacqueville s’intègre dans la volonté de l’État de renforcer les moyens de production d’électricité sur le territoire par le biais de nouvelles unités confiées à des partenaires privés expérimentés.


Cette nouvelle centrale va permettre à la Côte d’Ivoire de conforter sa position de « hub » énergétique dans la région.


Le déficit énergétique estimé en Côte d’Ivoire est de 4 000 MW contre une capacité installée actuelle de 2 000 MW.

DA

Leave Your Comments