Sa Majesté la Reine Máxima offre son soutien aux actions de la BCEAO en faveur de l’inclusion financière

PIN

L’inclusion financière dans la zone UEMOA bénéficiera très bientôt d’un soutien de Sa Majesté la Reine Máxima du Royaume des Pays-Bas, en sa qualité d’Envoyée Spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies pour la promotion des services financiers accessibles à tous qui favorisent le développement (UNSGSA). C’est ce qui est ressorti de la séance de travail en mode virtuel ayant eu lieu, à sa demande, avec Monsieur Tiémoko Meyliet KONE, Gouverneur de la BCEAO, dans la matinée du vendredi 18 décembre 2020.

Le continent africain est une priorité pour l’UNSGSA, et son Envoyée Spéciale, Sa Majesté la Reine Máxima suit de près les actions mises en œuvre par la BCEAO pour faire de l’inclusion financière un réel outil d’intégration des plus démunis, en particulier les femmes et les jeunes, dans des systèmes financiers plus adaptés à leurs contraintes et à leur mode de vie.

L’UNSGSA a relevé avec satisfaction les progrès significatifs observés au niveau de la région UEMOA en matière d’inclusion financière, en particulier depuis la dernière visite de Sa Majesté au Sénégal en mai 2011. A cet égard, elle a souligné combien elle apprécie les initiatives prises par la Banque Centrale pour le développement du secteur de la microfinance, pour la promotion accrue de l’utilisation des services financiers numériques et, enfin, pour l’adoption de stratégies régionales et nationales d’inclusion financière.

Cette rencontre avait pour objectif de permettre à l’UNSGSA de présenter ses travaux au Gouverneur de la BCEAO et d’échanger sur les politiques et programmes pertinents d’inclusion financière qui pourraient être menés conjointement avec la BCEAO, en faveur du renforcement de l’accès des populations aux services financiers.

A la suite de la présentation par l’UNSGSA sur ses efforts de plaidoyer au niveau mondial pour soutenir l’inclusion financière, Monsieur le Gouverneur a noté, avec une grande satisfaction l’intérêt et la détermination de l’Envoyée Spéciale à coopérer avec la BCEAO pour lui venir en renfort dans les actions qu’elle mène, depuis plusieurs années, pour sensibiliser tous les acteurs concernés et développer l’inclusion financière dans la sous-région ouest africaine.

Le contexte sanitaire et économique difficile que traverse le monde actuellement, a aggravé les vulnérabilités et accentué l’exclusion des plus défavorisés. Il est donc plus que jamais urgent d’unir les efforts de tous ceux qui souhaitent accélérer l’inclusion financière dans la région. Le Gouverneur n’a pas manqué de rappeler que la BCEAO a toujours accordé beaucoup d’importance, dès le départ à l’inclusion financière, compte tenu du très faible taux de bancarisation de la zone UEMOA.

De plus, avec les plus démunis, parmi lesquels on compte les femmes, les jeunes et le monde rural, grands exclus du système bancaire et financier, l’inclusion financière était le seul moyen de leur offrir un minimum de soutien financier. Mais force est de constater qu’une Banque Centrale à elle seule ne peut pas tout faire. Elle a besoin de relais, tels les Etats, les banques et autres partenaires, dans la prise en charge des politiques et stratégies nationales d’inclusion financière à mettre en œuvre. La digitalisation et la numérisation des paiements, de même que les sociétés de technologie financière (fintechs), jouent également un rôle très important dans ce domaine.

Les discussions ont ainsi essentiellement porté sur les avancées relevées dans la zone UEMOA en matière d’inclusion financière et sur les axes de coopération prioritaires qui pourraient être développés rapidement avec le bureau de l’UNSGSA. Il s’agit notamment de la digitalisation des paiements des administrations publiques, de la numérisation des chaînes de valeur agricole et de la promotion des Fintechs.

A l’issue des échanges, il a été retenu que la future collaboration souhaitée par l’UNSGSA Sa Majesté la Reine Maximá du Royaume des Pays-Bas avec la BCEAO devrait porter sur l’organisation d’une concertation régionale de haut niveau. Cette rencontre devra impliquer les Ministres chargés des finances, les Ministres en charge des télécommunications et les partenaires au développement, afin d’identifier les actions à mener pour accélérer le développement de l’inclusion financière dans l’UEMOA.

Enfin, et près d’une heure après le début de cette rencontre virtuelle, c’est sur cette intention, plusieurs fois exprimée d’aider la BCEAO dans ses actions et d’activer au plus vite la collaboration avec ses Services, que l’Envoyée spéciale, Sa Majesté la Reine Maximá du Royaume des Pays-Bas, a exprimé sa volonté de se rendre au Sénégal lorsque cela sera possible en vue de manifester sur place son engagement en personne. Pour terminer, elle a formulé des vœux pour une bonne année 2021.

Rk.

Leave Your Comments