Secteur Café-Cacao : La commercialisation impactée par la COVID-19

PIN

Le pilier de l’économie ivoirienne, l’agriculture notamment le secteur Café-Cacao connait une crise liée à la pandémie de la COVID-19. Le secteur connait un ralentissement dans la commercialisation du Cacao. C’est ce que révèle une conférence tenue le samedi 16 janvier dernier à la Chambre de l’Agriculture au Plateau, par plusieurs associations agricoles dont l’Association nationale des coopératives agricoles de Côte d’Ivoire (Anacaci) dirigée par Penatirgue Soro. Lors de la conférence, les dirigeants des organisations de Cacaoculteurs ont profité de la présence de la presse pour appeler les producteurs qui sont les plus vulnérables au calme et à la sérénité. Selon Penatirgue Soro, la commercialisation du Cacao ne connait pas un blocage mais un ralentissement, or les producteurs ont reçu avec grande joie la fixation du prix du Kilogramme de Cacao à 1000 franc CFA. « La filière Café-Cacao est aujourd’hui impactée par la COVID-19. La consommation mondiale du chocolat a fortement chuté à cause du reconfinement et du couvre-feu auxquels les pays éuropéens sont astreints. Par conséquent, les industriels ont revu leur commande à la baisse. Une situation qui se traduit ici par un frein de la vente du Cacao » a-t-il dit avant d’insister sur l’influence de la pandémie sur le secteur Café Cacao. « L’impact de la pandémie à COVID-19 sur toute l’économie mondiale est, bien entendu, en train d’impacter réellement la filière Café-Cacao et c’est ce qui justifie aujourd’hui, selon les autorités, le ralentissement massif des activités de commercialisation ». Penatirgue Soro a évoqué une éventuelle possibilité de demander l’aide du gouvernement. « Si d’aventure, la crise devrait s’accentuer et durer, nous allons demander au gouvernement un appui financier comme plusieurs secteurs d’activités en ont déjà bénéficié » Selon Kambou Sié, Président de la Fédération des organisations de producteurs de Café-Cacao, une campagne de sensibilisation est annoncée dans les prochains jours. Ils iront sur le terrain , dans toutes les régions productrices de Café Cacao pour informer les paysans producteurs de cacao sur la situation actuelle que vit la filière et aussi mettre en garde et empêcher les acheteurs véreux qui voudraient profiter de la précarité en proposant une offre au deçà de 1000 francs CFA le kilogramme.

DRC

Leave Your Comments