Économie/ Prix du Patronat pour la recherche et l’innovation : N’guessan Ayetchin Vierge enlève le prix spécial

PIN

Le prix du Patronat pour l’Innovation en vue de procéder au renforcement des dispositifs d’invention et de l’innovation technologique, créé par la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), dans le cadre des activités de la Commission Paritaire Ministère de l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique / Secteur Privé, connaît ses lauréats de l’édition 2020, la cinquième. Ils ont été désignés et récompensés en présence du ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Adama Diawara, et du vice-président de la CGECI, Philippe Ekponon, au cours de la cérémonie organisée à cet effet ce jeudi 21 janvier à la Maison de l’entreprise au Plateau.

Ce sont au total sept prix d’une enveloppe globale de 31 000 000 FCFA qui ont été décernés. Le prix principal, prix spécial du Patronat 2020, d’une valeur de 10 millions Fcfa, a été enlevé par N’guessan Ayetchin Vierge, formateur en éducation financière, pour son projet intitulé : « La formalisation du secteur informel par la vulgarisation et la maîtrise des cycles de mécanismes de financement des marchés. » Ensuite, trois prix d’un montant de 5 millions Fcfa destinés à récompenser trois travaux d’innovation ont été attribués. Le premier a ainsi été attribué, dans le secteur de l’environnement, à N’Goran Yao, enseignant-chercheur à l’UFR Science de la structure de la matière et de la technologie de l’université FHB de Cocody, pour son projet dénommé ; « Application solaire thermique sur les procédés de séchage /fermentation de fèves de cacao pour améliorer leur qualité commerciale. » Dans le domaine de l’agriculture, c’est Atta Kouassi Isaac, auxiliaire en cosmétologie, inventeur et innovateur, qui est l’heureux élu avec son projet qui s’intitule ; « Production et commercialisation d’une crème biomédicale à base de Aloe Vera et de cristaux de mer. » Le troisième secteur, celui des nouvelles technologies dans l’éducation, a récompensé le projet jeu éducatif PARPASS-M de Sidibé Mamadou, éducateur-programmeur de profession. En plus, il y a trois prix d’encouragement, d’un montant de deux millions chacun attribué aux candidats classés deuxièmes dans chacun des domaines, ils sont revenus à Assovié N’guessan François dans le secteur de l’environnement, à Nindjin Charlemagne (agriculture) et à Emeruwa Edjikémé (technologie). Ces sept lauréats ont été choisis parmi 13 candidats dont trois dans le domaine de l’environnement, 4 dans l’agriculture et 6 pour la technologie.

Le ministre Adama Diawara s’est réjoui du partenariat entre son département et le Patronat, qui prône une vision inclusive et prospective du développement de la Côte d’Ivoire, à partir de la valorisation des innovations et des compétences. Il a exhorté les lauréats à faire davantage et à perpétuer avec détermination le potentiel d’innovation de la Côte d’Ivoire, en rapport avec les mutations profondes de la société ivoirienne. Quant au vice-président de la CGECI, Philippe Ekponon, a indiqué que pour le patronat, « la promotion et la valorisation des résultats de la recherche garantiront le développement et la pérennité des entreprises ivoiriennes. » Il a révélé que depuis 2013, vingt-huit (28) chercheurs ont été primés par la CGECI. Le nombre passera aujourd’hui à trente-cinq (35). Cependant, il a souligné qu’après cinq années, « il serait bon de donner une nouvelle orientation au prix du Patronat pour la Recherche et l’Innovation.»

A. N.

Leave Your Comments