Cacao durable: la Côte d’Ivoire doit s’adapter aux nouvelles exigences de l’UE

PIN

C’est un défi considérable que le secteur du cacao ivoirien va devoir relever dans les mois qui viennent. L’été prochain, l’Union européenne devrait se doter d’une réglementation interdisant l’importation sur son sol de produit liés à la déforestation ou au travail des enfants. Des problématiques qui touchent de plein fouet le cacao ivoirien. Le pays a donc peu de temps pour plancher sur une petite révolution industrielle qui devra inscrire profondément sa production dans la durabilité

avec notre correspondant à Abidjan, Pierre Pinto

La Côte d’Ivoire produit 42% du cacao mondial. Le cacao représente 15% de son produit intérieur brut (PIB). Sur les 2 millions de tonnes de cacao produites par la Côte d’Ivoire chaque année, les deux tiers partent sur le marché européen. Très bientôt, l’Europe va durcir sa législation pour lutter contre la destruction des forêts, contre le travail des enfants, et pour l’amélioration des condition de travail des producteurs.

Leave Your Comments