Bitumage Biankouma-Sipilou : les engins ont disparu après la cérémonie de lancement, il y a huit mois

PIN

Sipilou, dans le département de Biankouma, à l’Ouest de la Côte d’Ivoire, passe aujourd’hui du statut d’un bourg à une ville presque moderne, avec la construction d’une station d’essence, d’une pharmacie, d’une inspection de l’enseignement primaire, d’un lycée moderne, d’une brigade de gendarmerie, d’un commissariat de police mixte…. Persistent une pénurie régulière en eau potable de novembre à mars, chaque année, le délestage du courant électrique, l’impossibilité d’écouter de façon continue la radio nationale, mais et surtout la difficulté à relier aisément Biankouma, à cause de l’état quasi impraticable de cette route internationale longue de 70 km.

« Le problème majeur des populations de Sipilou, c’est la route. Elle constitue 90 % des problèmes. Pendant la saison des pluies, Sipilou reste coupée des autres villes de la Côte d’ivoire », fait observer Diomandé Kévin, habitant de Sipilou. Pour cette raison, transporteurs, paysans, bref tout Sipilou a accueilli avec enthousiasme, le 6 juin 2020, la cérémonie de lancement des travaux de bitumage de la route qui relie Sipilou à Biankouma, présidée par Amédée Kouakou, ministre chargé des infrastructures et de l’entretien routier. Les travaux incluront 4 km de bitume pour le revêtement des artères principales de la commune.

Désenclaver pour relancer l’économie de la région

Leave Your Comments