Un projet visant à accroître la productivité et la durabilité du riz lancé en Côte d’Ivoire (FAO)

PIN

Abidjan, – Un nouveau projet de « Développement des capacités et partage d’expériences pour les chaînes de valeur du riz grâce à la coopération Sud-Sud et triangulaire », financé par la République de Corée et mis en œuvre par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a été lancé jeudi 28 janvier 2021, annonce un communiqué de presse de la FAO.

« À la lumière de la pandémie de la COVID-19, la République de Corée voudrait sensibiliser le public à la manière dont la coopération Sud-Sud et triangulaire (CSST) peut renforcer les chaînes de valeur du riz, et soutenir ainsi les moyens de subsistance des agriculteurs », énonce le communiqué.

Les principaux acteurs de la chaîne de valeur du riz, tels que des représentants des ministères et institutions gouvernementales, des universités, des partenaires au développement, des organisations interprofessionnelles du riz ainsi que des leaders de pôle, ont discuté lors d’un atelier de lancement d’une journée en Côte d’Ivoire, du nouveau projet CSST.

L’atelier a mis en évidence les insuffisances à relever via les mécanismes de CSST et les synergies potentielles pour renforcer la mise à niveau des chaînes de valeur, notamment par la formation de formateurs et l’échange de bonnes pratiques sur les technologies à différents stades des chaînes de valeur du riz.

« La façon dont ce nouveau projet peut compléter d’autres projets existants et des initiatives en cours en Côte d’Ivoire notamment dans la mise en œuvre de la Stratégie Nationale Développement de la Riziculture (SNDR) 2020-2030 », a été évoquée au nom du ministre de la Promotion de la riziculture, par Apporture Kouakou.

Depuis 2014, des experts de la République de Corée partagent leurs connaissances et leurs technologies avec des agriculteurs locaux en Afrique et en Asie, afin de stimuler la productivité agricole et la durabilité dans le secteur du riz. « L’augmentation de la production de riz nécessite une gestion post-récolte appropriée et l’utilisation de technologies de mécanisation adaptées afin d’éviter les pertes et d’augmenter la productivité », a indiqué le représentant de la FAO en Côte d’Ivoire, Samy Gaiji.

Outre la République de Côte d’Ivoire, la République de Corée aidera deux autres pays, à savoir la République Unie de Tanzanie et la République des Philippines à renforcer leurs chaînes de valeur du riz par le biais des modalités de CSST.

La FAO a joué un rôle de pionnier dans la promotion de la coopération Sud-Sud et triangulaire, et plus de 370 millions de dollars ont été investis dans des projets et activités connexes au cours des deux dernières décennies. L’introduction réussie dans de nombreux pays, des nouvelles technologies et du partage des connaissances par le biais de la CSST contribue directement à la réalisation, en particulier, de l’Objectif de Développement


Durable 2 – Éliminer la faim, assurer la sécurité alimentaire et améliorer la nutrition et promouvoir une agriculture durable.


(AIP)


cmas

Leave Your Comments