Coopération : Alex Arnaud Assanvo, premier dirigeant à la tête de la structure ivoiro-ghanéenne «Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana »

PIN

Portée sur les fonts baptismaux récemment par la Côte d’Ivoire et le Ghana, « Initiative Cacao Côte d’Ivoire Ghana » connaît son premier responsable. L’Ivoirien Alex Arnaud Assanvo, 46 ans, un expert international du secteur privé (cacao et chocolatier) a été nommé comme 1er secrétaire exécutif de la toute nouvelle organisation sous-régionale ivoiro-ghanéenne dénommée « Initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana » dont le siège est basé à Accra au Ghana. Cette nomination a eu lieu mi-janvier en Conseil des ministres en Côte d’Ivoire dans un contexte difficile pour le cacao des deux pays qui mûrissent désormais la volonté d’influer sur les marchés mondiaux.

L’initiative Cacao Côte d’Ivoire-Ghana est née de la volonté des Présidents ivoirien, Alassane OUATTARA et ghanéen, Nana Dankwa AKUFO – ADDO en 2017 suite aux contraintes structurelles et conjoncturelles fortes qui pèsent sur le cacao.

Cette organisation aura pour missions de coordonner les institutions et les politiques cacaoyères des deux pays aux fins de promouvoir, de favoriser et de défendre leurs intérêts collectifs sur le marché international et dans les forums internationaux, souligne le communiqué du conseil des ministres ivoirien.

L’accord portant création de cette plateforme d’échanges et de coopération prévoit notamment des mesures déjà annoncées ou même déjà mises en œuvre. Il s’agit notamment de l’annonce simultanée du prix au producteur le 1er octobre de chaque année, la coordination de la mise en œuvre du Différentiel de Revenu Décent (DRD), la mise en place d’un comité mixte pour la promotion de la consommation du cacao dans les deux pays et dans la sous-région ouest africaine, le renforcement de la collaboration entre le Centre national de recherche agronomique (CNRA) et l’Institut de recherche sur le cacao du Ghana (CRIG) ou encore la collaboration dans le cadre de la lutte contre le travail des enfants et le travail forcé dans le secteur du cacao.

Alex Arnaud Assanvo a une longue expérience et une forte connaissance de la filière cacao et de l’industrie chocolatière ; en effet, lors de sa nomination il était directeur Global des affaires publiques de la multinationale américaine Mars Wrigley. Il a commencé à y travailler en 2013, chargé des partenariats stratégiques puis directeur des relations internationales de ce groupe chocolatier. Avant de rejoindre Mars, il était le directeur pour la Côte d’Ivoire du groupe chocolatier Mondelez (anciennement appelé Kraft Foods).

Il a été auparavant responsable de la filière Cacao chez Fairtrade International et a aussi travaillé sur le développement rural en Afrique à la GTZ allemande, maintenant GIZ.

Il est membre de plusieurs comités stratégiques de l’industrie, et aussi président du comité Durabilité de Caobisco , l’association européenne des industries de la chocolaterie, biscuiterie, biscotterie et confiserie de l’Union européenne basée à Bruxelles.

Il détient un Master en International business de l’Ecole de hautes études internationale et politique – défense et intelligence économique après avoir été diplômé en sciences politiques et géographie économique de Philipps-Universität Marburg en Allemagne.

Rk

Leave Your Comments