La BID et THIQAH signent un accord d’agence pour la promotion de l’investissement et du commerce dans les pays membres

PIN

Abidjan – Conscients du rôle crucial du secteur privé dans le développement durable, la création d’emplois, la promotion de l’investissement et du commerce entre les pays membres du Groupe de la Banque islamique de développement (BID), la Société islamique de développement du secteur privé (SID) et la Banque islamique de développement (BID) ont signé un accord d’agence.

Ainsi, le Forum des affaires du Groupe de la BID, THIQAH, sera mis à profit, à bon escient, énonce APO Group dans un communiqué publié le jeudi 18 février 2021.

Ce faisant, le président de la BID, Dr Bandar Hajjar, et le directeur général de la SID, Ayman Sejiny, saluent les efforts de THIQAH, qui s’emploie inlassablement à promouvoir et à orienter les investissements directs étrangers vers les pays membres, transférer le savoir-faire et ouvrir de nouveaux marchés aux investisseurs. En outre, cet accord jette les jalons d’une plateforme unique et innovante pour un dialogue et une coopération efficaces, un partenariat inclusif, au profit du Groupe de la BID et de chefs d’entreprise désireux de s’engager dans des investissements porteurs.

« J’attends ce moment depuis fort longtemps. En effet, chacune de nos entités joue un rôle déterminant dans cette vision innovante du Groupe de la BID. Nous les appelons toutes à ne ménager aucun effort pour compléter et étendre amplement la vision et la stratégie du groupe. De surcroit, nous puisons dans leur expérience, chacune dans son domaine de prédilection, pour assurer l’exécution de nos programmes », a expliqué Dr Hajjar.

« THIQAH scelle une coopération, déjà forte du reste, par la promotion et la maximisation des investissements et des échanges entre les pays membres, qui bénéficieront des produits et services financiers du Groupe de la BID », a renchéri Ayman Sejiny.

Enfin, l’accord d’agence est la preuve de la détermination de THIQAH à favoriser un partenariat stratégique plus fort avec les têtes de file du secteur privé, pour d’une part, mettre à profit leur expertise et leur savoir-faire, et, d’autre part, créer des synergies avec les membres affiliés au Groupe de la BID, conclut le texte.

cmas

Leave Your Comments