Les paysans de Madinani invités à produire du cajou de qualité

PIN

Madinani- La représentation du Conseil du coton et de l’anacarde dans le département de Madinani compte faire de la qualité, son principal défi pour la campagne de commercialisation 2021 de la noix de cajou.

« Nous sommes réunis aujourd’hui avec les membres du comité départemental de veille avec à sa tête le préfet et tous les acteurs de la chaîne de valeur de l’anacarde pour dire que dorénavant, notre bataille se focalisera sur la qualité », a déclaré le représentant du Conseil du coton et de l’anacarde, Koné Aboubacar, lors d’une réunion de sensibilisation tenue jeudi 25 février 2021 à la mairie.

Il a indiqué que depuis la réforme de la filière anacarde en 2013, le rendement en amande ou KOR (Kernel Ouptut Ratio) de la production dans le département vacille entre 41 kor et 44 kor, en dessous des 50 kor requis.

Il a imputé cette contreperformance au taux d’humidité dans les produits et au mauvais traitement de la noix de cajou, ce qui a occasionné le blocage depuis quelques jours des débarquements des produits du département au Port autonome d’Abidjan.

Un technicien de l’Agence nationale d’appui au développement rural (ANADER), Djédjemel Jésus, a exhorté les les producteurs à redoubler d’efforts dans l’entretien, l’utilisation des produits, la réhabilitation des champs, la récolte, le stockage et la commercialisation.

Selon le préfet du département, Santou Dominique, le problème de la qualité s’inscrit dans la nouvelle politique du Conseil du coton et de l’anacarde. Dans cette optique, il a convenu qu’une campagne de sensibilisation s’effectuera dans tous les 33 villages du département.

mk/aaa/cmas

Leave Your Comments