Le financement privé de la recherche publique au centre de la rentrée solennelle 2021 du CSRS

PIN

Songon- Le Centre suisse de recherches scientifiques (CSRS) en Côte d’Ivoire a effectué sa rentrée solennelle par un panel en semi-présentiel animé par des experts qui ont échangé autour du thème « La collaboration entre la recherche publique et le secteur privé : atouts et opportunités pour une recherche transformationnelle en Afrique subsaharienne ».

Selon le directeur général du CSRS, Pr Inza Koné, cette rentrée solennelle est une occasion d’impulser des partenariats de recherche et des collaborations entre le CSRS et des institutions nationales et internationales. Il a précisé que les résultats des échanges au cours de cette activité permettront d’alimenter les réflexions au sein des groupes de recherches du CSRS sur l’orientation à donner aux questions de recherches pertinentes à développer au cours de l’année.

« Les ressources sont de plus en plus rares et la concurrence est de plus en plus rude. Et pour que les centres de recherches touchent du doigt les vrais réalités de la société, le partenariat avec le secteur privé s’impose de plus en plus », a expliqué, jeudi 4 mars 2021, Pr Koné.

Le panel a été animé par trois personnalités. Il s’agit notamment du coordonnateur du Fonds compétitif pour l’innovation agricole durable, Herman Brouzro, du responsable du Programme de recherche et développement pour une nutrition abordable de Nestlé, Dr Céline Worth et du président du Comité paritaire du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Scientifique-secteur privé de Côte d’Ivoire, Théodore Hoegah.

Bien avant le panel, une conférence introductive a été animée par visio-conférence par le président des Académies des sciences en Suisse, Pr Marcel Tanner, autour du thème « Pourquoi la Suisse doit les performances exceptionnelles de sa recherche scientifique à la collaboration avec le secteur privé ».

tg/ena/cmas

Leave Your Comments