Intercoton annonce deux nouvelles variétés pour améliorer la qualité de la fibre du coton ivoirien

PIN

L’Organisation interprofessionnelle agricole de la filière coton (Intercoton) a annoncé, mercredi 10 mars 2021, la création de deux nouvelles variétés par le Centre national de recherche agronomique (CNRA), en vue d’améliorer la qualité de la fibre du coton ivoirien.

Lors d’une conférence de presse organisée au siège de l’Organisation, à Cocody Vallon, son vice-président, Jean-François Touré, a expliqué que cette initiative vise à répondre à la demande des clients internationaux. « Ces dernières années, les clients internationaux ont attiré notre attention sur le fait que la fibre a perdu certaines de ses caractéristiques », a révélé M. Touré, également président de l’Association des sociétés cotonnières de Côte d’Ivoire.

La relance de la filière permettra ainsi de remonter le niveau de production qui tourne actuellement autour de 500 000 T/an, faisant de la Côte d’Ivoire le 3ème producteur africain de coton graine. « A présent, nous avons décidé de nous attaquer à l’amélioration de la qualité et de retrouver le niveau passé qui faisait de notre coton, une denrée prisée sur les marchés internationaux », a insisté le représentant du président d’Intercoton.

Selon lui, les deux nouvelles variétés, CI 123 et CI 128, répondent aux besoins des marchés internationaux et permettront au pays de se repositionner au niveau international.

Ainsi, une rencontre tenue auparavant avec le CNRA et le FIRCA (Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricoles), a permis de faire le point sur les variétés de coton existantes et de se projeter dans un horizon de trois ans, dans le but de retrouver la place qu’occupait le coton de Côte d’Ivoire en termes de qualité, même si le pays a pu relever le défi de la production (passée de moins de 120 000 T en 2008 à 490 000 T en 2020).

La rencontre a donc permis de faire un tour d’horizon avec le CNRA en matière de variétés, de regarder ensemble comment attaquer les défis de la filière en termes de qualité, de plancher sur le budget proposé au titre des trois prochaines années, a ajouté M. Touré.

(AIP)

cmas

Leave Your Comments