Les producteurs de mangue de Ferké mécontents des gestionnaires de la filière

PIN

Ferkessédougou- Les producteurs de mangue de Ferké ont exprimé, vendredi 19 mars 2021, leur mécontentement vis à vis des gestionnaires de la filière par la faîtière « Inter- Mangue ».

Interrogé par l’AIP, les producteurs membres de la coopérative « Kowona » de Nambiriguevogo disent ne pas bénéficier d’un encadrement. « Nos vergers sont vieux. Ils ne produisent plus assez à l’hectare. Malgré ce fait, nous ne bénéficions pas d’aide », a déclaré Silué Melargaba.

En outre, la vente des mangues est limitée, selon Silué Nagneh Valy, pour qui « Inter -Mangue  » ne commerce qu’avec l’Union Européenne. « Par conséquent, après chaque campagne, nos produits restent avec nous et pourrissent sous nos yeux », a-t-il regretté.

D’autres producteurs dans les villages de la sous-préfecture de Ferkessédougou, Nambonkaha et Parwalakaha estiment que les dirigeants de la faîtière ne se préoccupent de leurs conditions de vie, qu’à l’ouverture de la campagne.

Selon le vice président de l’Inter -Mangue, Yéo Mewa René, la faîtière, créée il y a deux ans, est encore jeune et ne peux régler tous les problèmes automatiquement. Il a réfuté les accusations en encourageant les producteurs de Ferkessédougou à se mettre au travail, à l’instar de leurs homologues de Sinématiali, Ouangolo et Odiénné.

L’Inter-Mangue, créée le 13 décembre 2019, est dirigée par M. Pascal Nambelessini. Elle prévoit l’ouverture de la campagne 2021 cette fin de semaine. La mangue fraîche est le troisième fruit exporté par la Côte d’Ivoire et le pays en est le troisième fournisseur du marché européen avec 32 400 tonnes annuellement, indique-t-on.

ki/nmfa/fmo

Leave Your Comments