Secteur du vivrier : le Programme d’appui revèle un taux d’exécution de 40% à mi-parcours, selon le coordonnateur de la Cellule de Coopération UE/CI

PIN

Le coordonnateur national de la Cellule de Coordination de la Coopération CI/UE, Semon Bamba, a indiqué que le taux de mise en œuvre à mi-parcours du Programme d’Appui au Secteur Vivrier en Côte d’Ivoire(PASVCI), financé à hauteur de plus de 13 milliards de Francs CFA par l’Union européenne, peut être estimé à 40%.

Cette information nous a été donnée à l’occasion d’un atelier de restitution des résultats de mise en œuvre à mi-parcours du PASVCI, le mercredi 24 mars à Abidjan-Plateau.

Selon Semon Bamba, ce programme visant à appuyer le secteur du vivrier, la production et la commercialisation des produits vivriers, s’articule autour de trois axes majeurs. Il s’agit de l’appui aux cultures maraîchers et manioc pilotés par le Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricoles (FIRCA), l’accompagnement de l’Office d’aide à la commercialisation des produits vivriers (OCPV) et l’assistence au ministère en charge de l’agriculture.

À en croire le Coordonnateur de la cellule de coopération de CI/UE, l’employabilité des jeunes et des femmes en zone rurale à été placée au cœur du volet maraîcher et la culture du manioc. Il en veut pour preuve une action dans le district de Yamoussoukro, précisément dans la localité de Lolobo et au marché de gros de Bouaké, où  » nous avons apporté un appui aux productrices d’attiéké en renforçant leurs unités de production » a-t-il indiqué .

Le programme a également permis d’apporter des contributions financières à des jeunes dans plusieurs régions du pays.

Le PASVCI est dans sa troisième année de mise en œuvre et prend fin en novembre 2023.

Francis Douillez, de la section Finance-Contrat à la Délégation de l’Union Européenne en Côte d’Ivoire a réitéré l’engagement de l’UE à poursuivre ses efforts dans le secteur du vivier en Côte d’Ivoire.

Cyprien K.

Leave Your Comments