Ismahill Diaby, DG Afrique de l’Ouest et Centrale de Visa: « Nous collaborons avec les Etats pour la réalisation de leurs objectifs de digitalisation ».

PIN

Leader mondial des transactions monétaires digitales, Visa a mis en place un système pour renforcer la sécurité des paiements en ligne. Mais pas que. Puisque dans cette interview, Ismahill Diaby, DG Afrique de l’Ouest et Centrale de VISA dévoile les stratégies de cette multinationale pour aider aussi bien les Etats que les PMEs à atteindre leurs objectifs de digitalisation dans un environ économique fortement marqué par la crise de la Covid-19.

Avec le ralentissement de l’activité économique et financière dû à la crise sanitaire, bon nombre d’entreprises ont dû se réinventer pour ne pas sombrer. Quelle est la stratégie mise en place par Visa pour atteindre ses objectifs ?


Visa a très rapidement pris conscience des changements liés à la pandémie et met un point d’honneur à développer des solutions durables pour pallier aux pertes qu’ont connues un bon nombre d’entreprises, notamment les petites et moyennes entreprises. L’une des solutions que nous avons développées est le portail « Where You Shop Matters » ; une initiative qui encourage les consommateurs à réfléchir à la manière dont ils achètent, dont ils paient au sein de leurs communautés, et les petits commerçants à la manière dont ils vendent. Les petites entreprises constituent l’épine dorsale de notre économie. Elles apportent non seulement des emplois et de l’innovation aux communautés locales ; elles mettent à disposition la liquidité qui contribue également à l’économie nationale. Plus que jamais, nous devons soutenir ces entreprises et les aider à croître et à s’adapter aux nouvelles réalités pour rester actives à l’avenir.

Avec les restrictions sociales imposées par la Covid-19, les échanges commerciaux se sont fortement digitalisés d’où un boom du commerce numérique. Ce qui a donc évidemment entrainé un accroissement du volume des paiements en ligne. Comment Visa se porte-t-il financièrement surtout quand on sait que cette nouvelle donne a forcément entrainé l’apparition d’entreprises qui offrent les mêmes services ? Quelle est votre part de marché ?

Leave Your Comments