Exécution du budget de l’Etat – La direction du contrôle financier fait le point de ses actions et dresse son plan d’action 2021

PIN

La rentrée solennelle 2021 de la direction générale du contrôle financier se tient du 7 au 8 avril 2021, à l’espace Latrille Events, sur le thème : « Bilan de la gestion 2020 et perspectives 2021, dans le cadre de l’opérationnalisation de la réforme budgétaire. » Par cette activité devenue traditionnelle, étant à sa 6e édition, les contrôleurs financiers jettent un regard rétrospectif sur la gestion budgétaire écoulée, et notent les acquis à consolider ainsi que les faiblesses à corriger. Représentant le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, à l’ouverture des travaux, ce mercredi, le chef de cabinet Grambouté Soiliho, a souligné la nécessité de parvenir à un assainissement total des finances publiques. Il a salué dans ce sens les efforts accomplis par la direction du contrôle financier, qui a su impulser une dynamique particulière dans la lutte contre la corruption et la malgouvernance.

Beaucoup reste à faire, malgré les nombreux acquis

Au cours des travaux, il sera procéder à la présentation du plan d’actions 2021 de la direction du contrôle financier. Ce qui permettra aux contrôleurs financiers de prendre connaissance des attentes du gouvernement. Avant cela, ils devraient valider les travaux du comité de pilotage, qui pourront être enrichis par un partage d’expérience. « Il faut savoir s’inspirer des expériences pour mieux définir ses besoins et stratégies et renforcer sa marche vers le résultat », souligne le directeur du contrôle financier, N’da Kacou Ange.

Faisant l’état des lieux, le chef de cabinet Gramboutié Soiliho a relevé qu’en dépit des acquis obtenus par la DCF, le chantier est loin d’être à son terme. « Le déploiement du contrôle financier n’a pas encore atteint le niveau espéré. C’est en cette année 2021 qu’il sera déployé dans les collectivités et district autonomes et ne connait même pas un début de matérialisation dans les ambassades et représentations diplomatiques à l’étranger », a souligné le chef-cab. C’est pourquoi, au nom du ministre Moussa Sanogo, il s’est félicité de la mise en place du comité de pilotage dont la qualité de production apporte de nouveaux éclairages dans la mise en œuvre de la réforme des finances publiques. Il a apprécié l’ensemble des initiatives prises par le contrôle financier et souhaité qu’à l’issue de la rencontre, des actions soient menées en vue d’une meilleure appropriation des instruments de pratique du contrôle financier.

Le nécessaire réengagement

Pour sa part, N’da Kacou Ange a adressé ses félicitations à l’ensemble des contrôleurs financiers, toujours à la tâche, avec des missions extrêmement importantes, car appelés à prendre des décisions et sanctions dans chacun des dossiers qu’ils traitent. « Jouer le rôle de contrôleur financier n’est pas aisé : porter également les nouvelles missions que nous assigne la réforme budgétaire ne sera pas aisé non plus. Mais jouer le rôle de contrôleur financier, c’est exaltant et valorisant », a déclaré le directeur du contrôle financier, galvanisant ainsi ses collaborateurs qu’il appelle au réengagement pour aider l’Etat à assurer la transparence dans la gestion budgétaire. « Pour 2021, l’Etat attend de vous le même niveau d’engagement voire plus. Chaque année, nous nous devons de faire plus, de faire mieux. C’est pourquoi je vous engage à peser les responsabilités nôtres, à se les approprier, à s’engager à ne ménager aucun effort dans l’accomplissement du devoir qui est le nôtre », a prévenu N’da Kacou Ange.

Leave Your Comments