Installation des Plateformes locales de dialogue public privé : une mission du Comité de Concertation Etat-Secteur Privé à Bouaké

PIN

Le Comité de Concertation Etat-Secteur Privé (CCESP) a engagé depuis 2015, avec l’assistance technique de la Cellule d’analyse des politiques économiques du CIRES (CAPEC), un long processus participatif de diagnostic, d’analyse et de réflexion sur le Dialogue Public Privé. Lequel a permis d’aboutir à une Stratégie Nationale de Dialogue Public Privé, validée en février 2017 sous la présidence du ministre de l’Économie et des Finances.

Au titre des orientations stratégiques, figure le renforcement de l’approche inclusive du Dialogue Public Privé (DPP) avec une prise en compte des spécificités locales et des préoccupations des entreprises situées hors du district d’Abidjan. Ceci a motivé l’élaboration d’un projet d’installation des Plateformes Locales de Dialogue Public Privé (PLDPP) dans les principaux pôles économiques régionaux au regard de leur potentiel économique et de l’existence d’un écosystème d’acteurs économiques dynamiques.

L’objectif général est de promouvoir le Dialogue Public Privé à l’échelle locale. De façon spécifique, il s’agira entre autres, de contribuer à l’amélioration du climat des affaires et la gouvernance économique locale ; d’assurer une meilleure structuration du Dialogue Public Privé local ; de renforcer les capacités des acteurs du DPP dans les pôles économiques régionaux ; de faciliter l’accès à l’information des acteurs public et privé sur les programmes, stratégies et réformes relatifs au développement du Secteur Privé.

C’est dans cette perspective que le Secrétariat Exécutif du Comité de Concertation Etat – Secteur Privé (SE-CCESP), en liaison avec les acteurs locaux du Dialogue Public Privé, entend conduire une mission du 04 au 07 mai 2021, à Bouaké. Cette mission fait suite à celle de San Pedro (phase pilote en 2019).

Elle consistera à rencontrer plusieurs autorités de la ville et acteurs du développement local, à savoir le préfet, le député de Bouaké, les directeurs régionaux des administrations publiques, le maire, le président du Conseil Régional et les représentants des faitières du secteur privé.

L’objectif final est l’installation de la plateforme locale de Dialogue Public Privé de la deuxième plus grande ville du pays. Cette ambition est en adéquation avec la vision de l’Etat de bâtir une croissance économique durable et inclusive tirée par différents pôles économiques à l’échelle nationale, conformément aux orientations du Plan National de Développement (PND) 2016-2020.

Pour rappel, les locomotives économiques de Bouaké (pôle industriel, textile et commercial), Korhogo (pôle de production cotonnière et bovine) et San Pédro (Cluster mondial du café-cacao pôle industriel) ont été retenues pour le projet de déploiement des Plateformes Locales de Dialogue Public Privé.

Sercom

Leave Your Comments