Cacao ivoirien: la production estimée à 2,22 millions de tonnes

PIN

La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, a récolté 2,225 millions de tonnes de fèves pour la campagne 2020-2021.


Selon le directeur général du Conseil café-cacao, Yves Ibrahima Koné, le pays a réalisé 1,675 million de tonnes pour la campagne principale contre un volume de 550.000 tonnes pour la campagne intermédiaire, soit 2,225 millions de tonnes.

Devant les caméras, au siège du Conseil café-cacao, organe de régulation de la filière, il a fait savoir que le Différentiel de revenu décent (DRD), de l’ordre de 400 Fcfa par tonne, approuvé par les négociants et chocolatiers, a généré 516 milliards Fcfa comme revenus pour les paysans.

Levant un équivoque sur des malversations autour des frais versés aux exportateurs, il a démenti que ce n’était pas 20 milliards Fcfa comme relayé par des médias, mais plutôt 10,57 milliards Fcfa, représentant 2% du volume du DRD en tant que « frais générés au niveau des banques ».

Avec la pandémie de Covid-19, le différentiel de revenu décent a été une charge appréciable pour les négociants. Pour. Yves Koné le DRD « doit être payé intégralement aux planteurs, car c’est l’accord » obtenu avec les chocolatiers et les négociants.

Le gouvernement, dira-t-il, a donné des instructions parce que le différentiel de revenu décent, soutenu par la Côte d’Ivoire et le Ghana, ne soit pas fiscalisé. Et ce,pour permettre aux producteurs d’avoir un meilleur revenu.

Lors de la campagne précédente, la Côte d’Ivoire a réalisé près de 2 millions de tonnes de cacao. Le prix relevé à 1000 Fcfa le Kg lors de la campagne principale a suscité un fort intérêt pour les pays qui ont accru leur production.

Le cacao représente 15% du Produit intérieur brut de la Côte d’Ivoire et plus de 50% des exportations du pays. La filière fournit de l’emploi à 7 millions d’Ivoiriens, selon un rapport de la Banque africaine de développement.

AP/ls/APA

Leave Your Comments