Le FMI est devenu un filet de sécurité pour l’Afrique (Alassane Ouattara)

PIN

Abidjan – Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, a assuré lundi 10 mai 2021 à Abidjan, que le Fonds monétaire international (FMI) est devenu aujourd’hui un filet de sécurité pour l’Afrique avec ses 28 milliards de dollars US déjà décaissés et les 620 millions de dollars US d’allègement de la dette.

M. Ouattara a fait cette assertion par visioconférence, aux festivités marquant les 60 ans de l’ouverture du département Afrique du FMI. Il a rappelé qu’il a fallu attendre les années 1990 avant que tous les pays africains ne soient représentés dans cette institution.

Alassane Ouattara a estimé que du chemin reste encore à faire pour améliorer la représentativité du continent africain au FMI. Selon lui, l’institution internationale a toujours su s’adapter à un monde en perpétuelles mutations et répondre aux multiples défis et crises aux niveaux régional, international et national. Cela, grâce à la diversité et à la qualité de son personnel ainsi qu’à la bonne collaboration entre la Direction Générale et le Conseil d’Administration.

« Je salue les travaux en cours, par le FMI, en vue de la mise à disposition, comme lors de la crise financière de 2009, aux différents pays membres, de 650 milliards de dollars US d’allocation de Droits de Tirages Spéciaux (DTS) dont 23 milliards de dollars US aux pays d’Afrique subsaharienne. Cela permettra à nos pays d’avoir de l’espace fiscal pour faire face aux besoins urgents pour le bien-être de nos populations », a-t-il ajouté.

Pour le président de la République de Côte d’Ivoire, la réussite des Programmes économiques et financiers avec le FMI dépend du degré d’appropriation de ces programmes par les pays membres. Il a souligné qu’il est fondamental que les missions du FMI continuent de rester à l’écoute des autorités des pays membres, en particulier quand ils font face à des chocs extérieurs ou intérieurs.

« Par ailleurs, nous apprécions les initiatives, en cours, entre le FMI et les pays développés, pour que les pays, disposants de réserves extérieures confortables, prêtent une partie de leurs allocations DTS, à des conditions concessionnelles, aux pays Africains », a indiqué Alassane Ouattara.

La directrice générale du FMI, Kristalina Georgieva, a rendu un hommage au chef de l’Etat, pour son leadership à la tête de la Côte d’Ivoire, ses réformes et sa gouvernance qui ont permis au pays de sortir de sa léthargie économique.

« J’ai le privilège d’avoir à mes côtés quelqu’un qui a beaucoup fait pour le département Afrique pour le FMI mais surtout pour l’Afrique. Il s’agit du Président Ouattara. Depuis 1973, il s’est résolument penché sur l’avenir de son pays et de son continent. Vous incarnez cette image du dynamisme des jeunes qui se tournent vers l’avenir avec espoir. Vous avez vraiment mis en exergue l’espoir qui caractérise l’Afrique », a déclaré Mme Gieorgieva.

gak/cmas

Leave Your Comments