Tchagba engage des travaux d’adduction d’eau à Abongoua et Anoumaba

PIN

Anoumaba, Le ministre de l’Hydraulique, Laurent Tchagba a procédé vendredi 21 mai et samedi 22 mai 2021 au lancement des travaux d’adduction d’eau d’Abongoua, dans la sous-préfecture de Kotobi et à Anoumaba, une commune du département de M’Batto dans la région du Moronou.

A Abongoua en présence de l’Inspecteur Général d’Etat, Ahoua N’Doli Théophile et de la ministre de la Culture et de l’lndustrie des arts et des spectacles vendredi 21 mai, M.Tchagba a précisé qu’il s’agit d’une première phase d’urgence d’un coût de 201 millions F CFA dont la durée d’exécution des travaux s’étendra sur six mois.

Les travaux consisteront entre autres à la réhabilitation d’infrastructures déjà existantes qui sont dans un état de dégradation très avancé, à équiper les deux forages existants, et à réaliser un nouveau forage à gros débit, avec une extension de réseau sur 6,5 km.

Le ministre a précisé que cette première phase couvrira les besoins en eau jusqu’en 2035 aux 12 428 habitants d’Abongoua.

En outre pour une question de confort et de sécurité en eau, Laurent Tchagba a promis qu’à la fin de la première phase, une seconde sera lancée en vue de doter cette localité d’un château d’eau de 150 m3 sur 15 m de haut.

Bénéficiant d’un système hydraulique réalisé en 1977, le déficit en eau potable d’Abongoua, est de plus de 85% en raison de l’état de l’infrastructure.

Après cette localité, le ministre de l’Hydraulique a achevé sa tournée entamée depuis le jeudi 20 mai 2021 par le lancement des travaux de renforcement de l’Alimentation en eau potable (AEP) d’Anoumaba, le samedi 22 mai.

Anoumaba est une commune située dans le département de M’Batto où moins de 20% de la population a accès à l’eau potable, soit un déficit de plus de 80%.

Les travaux consisteront à la construction d’un château d’eau d’un coût global de 312 millions F CFA et d’autres projets annexes sur une durée de six mois.

«Grâce à ce projet, l’accès à l’eau potable à la population d’Anoumaba estimée en 2020 à 7022 et 10.942 en 2035 est garanti jusqu’en 2035. Ce qui va améliorer les conditions de vie des populations et en réduisant les corvées d’eau imposées aux femmes et aux enfants », a indiqué M.Tchagba.

Dans toutes les étapes, l’Inspecteur général d’Etat, Ahoua N’Doli, parrain de la tournée a appelé les cadres à l’union en vue de propulser le développement de leur région.

Laurent Tchagba a effectué du jeudi 20 mai au samedi 22 mai 2021, une mission dans le Moronou pour la mise en service des châteaux d’eau multi-villages de N’Gohinou, d’Assahara, du château d’eau d’Assié Koumassi et du lancement des travaux d’adduction d’eau d’Abongoua et Anoumaba.

(AIP)

bsp/kam

Leave Your Comments