Le Gouverneur de la BCEAO a lancé l’édition 2021 du programme conjoint COFEB-HEC Paris de renforcement des capacités managériales des dirigeants du secteur bancaire et financier

PIN

Le gouverneur de la Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) Tiémoko Meyliet Koné a présidé, ce mardi 25 mai 2021, le lancement de l’édition 2021 du programme conjoint COFEB-HEC Paris de renforcement des capacités managériales des dirigeants du secteur bancaire et financier.


Il s’agit d’un programme qui « s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement que la Banque Centrale a jugé opportun d’apporter aux acteurs de cet écosystème, en particulier dans le contexte de la crise sanitaire de la COVID-19 qui se prolonge », a indiqué le Gouverneur de la BCEAO dans son allocution d’ouverture.

« L’édition 2020 du programme COFEB-HEC Paris avait mis l’accent sur les mesures urgentes et coordonnées prises aux plans mondial et communautaire pour juguler les effets négatifs de la COVID-19 », a rappelé le Gouverneur Koné.

Il a noté « avec satisfaction que les efforts consentis ont contribué à atténuer les effets de cette pandémie sur le secteur bancaire et aussi sur les économies de notre sous-région. » Le gouverneur de la BCEAO a par ailleurs salué « l’engagement de la profession bancaire aux côtés de la BCEAO et des Etats pour relever ensemble les défis rencontrés. »

Pour cette édition 2021 du programme COFEB-HEC Paris, la Banque Centrale « a décidé de mettre l’accent sur les nouveaux enjeux stratégiques liés aux mutations du système bancaire et financier. » C’est d’ailleurs dans cet esprit que le thème du webinaire international tenu également ce mardi par visioconférence et présidé par Tiémoko Meyliet Koné a porté sur les “Enjeux de la Stratégie digitale pour les banques africaines“. « Il nous permettra d’approfondir les échanges sur ces problématiques, de mesurer pleinement la transformation digitale que vit le secteur bancaire et financier, mais également, de réfléchir aux enjeux et de formuler des recommandations pour aller de l’avant. A cet égard, je voudrais me réjouir de l’agrément accordé en 2019 à la première banque 100% digitale de l’UEMOA », s’est réjoui le Gouverneur de la BCEAO.

Tiémoko Meyliet Koné a tenu à préciser que la BCEAO a conscience de l’avancée irréversible du processus de la digitalisation et de son impact sur le développement du secteur financier et la croissance de nos économies. D’ailleurs l’Institution émettrice a pris un certain nombre d’initiatives au cours des dernières années.

En guise d’exemple, il y a, sur le plan institutionnel, une Stratégie régionale d’inclusion financière adoptée par les instances habilitées de l’UEMOA sur proposition de la BCEAO. »Le troisième Axe de cette stratégie, consacré à la promotion des innovations favorables à l’inclusion financière, met l’accent sur la généralisation de l’offre de services financiers digitaux comme moyen de parvenir à l’accès universel. Pour relever ce défi, le système bancaire de l’Union est appelé à développer des partenariats avec les entreprises de FinTech, tout en veillant à la protection des consommateurs, à la qualité des services et à la sécurité des transactions. C’est dans cet esprit que la BCEAO a créé récemment un Comité interne dédié aux Fintech », a indiqué le Gouverneur de la BCEAO.

Tiémoko Meyliet Koné a salué le partenariat fructueux entre le Centre Ouest Africain de Formation et d’Etudes Bancaire (COFEB) et HEC Paris. Il a exprimé sa satisfaction et ses remerciements aux responsables de HEC Paris pour la qualité de leur contribution aux actions d’accompagnement mises en œuvre au profit du système bancaire de la zone.

« Ce partenariat fructueux engagé entre le COFEB et HEC Paris depuis plus de huit ans a permis de certifier, à ce jour, plus de 2.800 cadres de banque, à la grande satisfaction de la profession bancaire », a révélé le Gouverneur Tiémoko Koné.

Le webinaire inaugural a été animé par Monsieur Gilles Babinet, Co-Président du Conseil National du Numérique en France, ancien Digital Champion auprès de la Commission Européenne, entrepreneur et intervenant expert à HEC Paris et à Sciences Po Paris.

Plus de 600 participants se sont connectés à cet événement qui a connu la participation, notamment, des Gouverneurs des Banques Centrales des Comores et de Mauritanie et de hauts responsables de la BCEAO et de la Banque des Etats d’Afrique Centrale (BEAC) ainsi que des représentants de la Bank Al-Maghrib et du Burundi.

Le programme COFEB/HEC Paris est l’un des instruments de formation de la BCEAO. Il vise spécifiquement à offrir au secteur bancaire de l’Union, une plateforme d’amélioration des compétences de ses agents et à contribuer à son processus d’adaptation aux mutations financières internationales.

Makhtar C.

Leave Your Comments