Le ministre Adama Coulibaly félicite la CCR-UEMOA pour son appui au secteur privé

PIN

Le ministre de l’Economie et des Finances, Adama Coulibaly, a félicité la Chambre consulaire régionale de l’Union économique et monétaire ouest africaine (CCR-UEMOA) particulièrement le bureau sortant, pour ses actions menées en faveur du secteur privé des pays de l’Union et aussi pour l’intégration sous-régionale.

Le ministre s’exprimait lundi 31 mai 2021 à l’ouverture de la 21ème session de son assemblée générale mixte de la CCR-UEMOA qui se tient à Abidjan, en Côte d’Ivoire, en présence du président de la Chambre de commerce et d’industrie de Côte d’Ivoire (CCI-CI), Touré Faman, du président de la CCR-UEMOA, Abdoulaye Sory et de représentants des chambres consulaires des pays de l’UEMOA.

Adama Coulibaly a relevé que depuis sa création, la CCR-UEMOA a participé activement à l’approfondissement du processus d’intégration et à la mise en œuvre des reformes de l’Union, à la promotion des échanges commerciaux et des investissements, à l’appui technique aux chambres consulaires nationales et autres membres.

« La détermination et l’engament de l’équipe sortant auront énormément contribué à élaboration d’un cadre législatif de plus en plus propice au développement des affaires. L’institution a enregistré de précieux acquis pour le secteur privé », a-t-il souligné.

Selon le président de la CCR-UEMOA, Abdoulaye Sory qui est en fin d’exercice, l’institution a, sous sa mandature, adopté une vision assortie d’un plan stratégique 2020-2030, mis en place des outils de bonne gouvernance, élaboré une nouvelle image pour lui donner davantage de visibilité, renforcé la démocratie au sein de la l’institution, élaboré un état financier répondant aux normes internationales.

Outre le bilan financier et moral de l’actuelle équipe dirigeante, ces travaux porteront aussi sur le renouvellement des instances de cette institution sous régionale qui constitue un organe consultatif, dont la mission principale est d’assurer l’implication effective du secteur privé dans le processus d’intégration de l’Union.

(AIP)

tad/cmas

Leave Your Comments