Enquête du jeudi : Les prix homologués du ciment et du fer ne sont pas respectés

PIN

Depuis le 1 er mai 2021, les prix du ciment et du fer à béton connaissent une augmentation sur le marché. Une hausse consécutive à la crise énergétique qui prévaut en ce moment. Pour atténuer les effets des coupures d’électricité au niveau des ménages et des entreprises industrielles, un programme de rationalisation du courant par zone et de façon alternée, a été mis en place par la Compagnie ivoirienne d’électricité (CIE). En outre, le ministère du Commerce et de l’Industrie a fixé le 11 mai dernier, des prix auxquels les cimenteries et les revendeurs doivent se conformer. Mais, dans la plupart des magasins où nous sommes passés, ces prix ne sont pas respectés.

Le sac de ciment 32.5 est vendu à 5250 francs au lieu de 4250, et le 42.5 à 5500 francs au lieu 4500. La tonne du ciment 32.5 est vendue à 100 000 francs au lieu de 85 000 F et le 42.5 à 110 000 francs au lieu de 90.000 F. Quant au fer à béton, la botte du noir est vendue à 56 000 F plutôt que de l’être à 43000 F, la blanche à 65 000 F contre 60 000 F. La tonne du fer noir l’est à 470 000 F au lieu de 450.000 F et le blanc est à 570. 000F plutôt que de l’être à 560.000 F

Cimenteries et Revendeurs expliquent

A en croire Mohamed Hassan, directeur général de la société Royal ciment Côte d’Ivoire (RCCI), cette hausse du prix du ciment, est imputable à l’augmentation du coût du clinker, un produit rentrant dans la fabrication du ciment, ainsi qu’aux récentes augmentations des prix internationaux d’importation des matières premières. Tout comme aux frais de transport et de déchargement de ces matières.

Les revendeurs quant à eux, expliquent la hausse à leur niveau, par le fait qu’ils paient chère la tonne à l’usine. « Nous payons la tonne de ciment 32.5 à l’usine à 90 000 francs au lieu de 73 000 F et la 42.5 à 100 000 F contre 75 000 F. Nous ne pouvons donc pas vendre aux prix fixés par le ministère du Commerce et de l’Industrie », nous dit Garba Oumarou. Et un autre d’ajouter : « cette situation ne nous arrange pas. Actuellement, c’est la galère. Mais, nous sommes obligés de vendre la tonne de ciment 32.5 à 100.000 F et le paquet à 5250. Puis, le 42.5 à 110. 000 F la tonne et 5500 F le paquet pour nous en sortir ».

Leave Your Comments