Après un bénéfice de 56 milliards de FCFA réalisé en 2020: Ce que Moussa Sanogo attend désormais des entreprises publiques

PIN

Le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat, Moussa Sanogo, encourage les dirigeants sociaux des entreprises publiques à s’impliquer dans la mise en œuvre de la nouvelle stratégie quinquennale de gestion dont s’est dotée la Direction générale du Portefeuille de l’Etat (DGPE).

La transparence et la gouvernance des sociétés d’Etat continuent de se consolider. Une rencontre d’échanges entre les dirigeants sociaux des entreprises publiques et le ministre du Budget et du Portefeuille de l’Etat (MBPE), Moussa Sanogo, s’est tenue hier à l’hôtel Pullman sur le thème : « Bilan 2020 et présentation de la stratégie de gestion du Portefeuille de l’Etat 2021-2025 ».

Cette réunion entre les ordonnateurs sociaux des entreprises du secteur parapublic et leur tutelle financière, la troisième du genre depuis 2018 organisée par le truchement de la Direction générale du Portefeuille de l’Etat (DGPE), avait pour objectif d’abord de dresser l’état des lieux des performances des entreprises publiques, sur les plans économique, financier et de gouvernance, ensuite l’état de mise en œuvre des principales réformes engagées par le MBPE ainsi que les difficultés rencontrées.

Et enfin présenter la nouvelle stratégie 2021-2025 de la Direction Générale du Portefeuille de l’Etat, structure chargée de la gestion des entreprises publiques, et ses implications.

Ce renforcement du cadre d’échanges avec toutes les parties prenantes intervenant dans la gestion des entreprises publiques est le fruit de plusieurs réformes visant à l’amélioration de la gouvernance des entreprises publiques, à travers sa stratégie 2016-2020. La mise en œuvre de ces réformes a permis la réalisation de performances du portefeuille de l’Etat, jugées satisfaisantes par le ministre Moussa Sanogo.

Celles-ci se sont traduites par un résultat net global des entreprises publiques s’est fortement accru à environ 56 milliards FCFA en 2021, contre 28 milliards FCFA en 2019 et 6,4 milliards FCFA en 2018. Toutefois, il a indiqué que la pérennisation de cette évolution favorable nécessitera de relever des défis importants. « Pour relever ces défis, il nous a paru indispensable de définir les grands axes d’une nouvelle stratégie de gestion du portefeuille de l’Etat, à affiner dans le cadre de séances de travail avec vous.

Les principaux traits de cette nouvelle stratégie devraient concourir à renforcer l’impact économique et financier du portefeuille de l’Etat.

La stratégie prend appui sur des investissements visant l’expansion des actifs stratégiques, la création de nouvelles activités catalysantes, l’optimisation des performances opérationnelles des entreprises et l’intégration d’entités stratégiques ainsi que le développement des synergies », a-t-il invité.

Tout en exhortant chacun des dirigeants sociaux à participer activement à la mise en œuvre de cette nouvelle stratégie. Cette stratégie, qui sera mise en œuvre au cours des cinq prochaines années, dira Bamba Seydou, le DGPE, est le fruit des réflexions menées par le Cabinet Boston Consulting Group (BCG) en collaboration avec la Direction générale du Portefeuille de l’Etat. « Elle a pour objectif d’améliorer davantage la contribution des entreprises publiques au développement économique et financier de notre pays, dans une vision de faire de la DGPE, un accélérateur de développement », a-t-il indiqué.

Pour rappel, le portefeuille de l’Etat de Côte d’Ivoire comprend 81 entreprises publiques dont 24 sociétés d’Etat, 19 sociétés à participation financière publique majoritaire, 10 sociétés à participation financière publique minoritaire contrôlées et 28 sociétés à participation financière publique minoritaire.

Leave Your Comments