Coopération franco-ivoirienne: mise en place d’un ’’ New Deal » devant permettre de franchir de nouveaux paliers, estime le président de la CGECI

PIN

À l’occasion de la visite en Côte d’Ivoire de M. Franck Riester, ministre français délégué au Commerce extérieur et à l’Attractivité, a pris part à un forum économique ouvert ce vendredi 04 juin 2021 au siège de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI) à Abidjan-Plateau.

Selon Jean-Marie Ackah, président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI), la présence des opérateurs économiques à ce forum démontre la volonté politique des deux pays, exprimée à un niveau élevé, d’impulser une nouvelle dynamique coopérative et partenariale. ’’Ce New Deal qui devrait nous permettre de franchir de nouveaux paliers, particulièrement en matière de relations d’affaires entre les secteurs privés de nos pays respectifs.’’, a estimé Jean-Marie Ackah.


À en croire, le président de la CGECI, ce forum ivoiro-français, l’un des premiers Business Meetings d’après sommet de Paris, doit par sa densité et ses résultats, servir d’exemple réussi de nos nouvelles ambitions communes, de construire des relations durables entre les économies françaises et africaines. Il a enfin réitéré le caractère mature du secteur privé ivoirien et la disponibilité de ses membres d’explorer des partenariats gagnant-gagnant avec les entreprises françaises souhaitant s’associer, de façon équitable, avec les champions nationaux.

À sa suite, Souleymane Diarrassouba Ministre du Commerce et de l’Industrie s’est félicité de la tenue de ce forum. Aux dires du ministre Souleymane Diarrassouba, le volume de l’échange de la Côte d’Ivoire et la France est estimé à 8% soit plus grand que celui de la Côte d’Ivoire avec les autres pays. Selon lui, les rapports historiques des deux pays doivent permettre une augmentation.


Le ministre Esmel Essis chargé de la Promotion de l’investissement et du Développement du secteur privé, a fait un exposé des différents secteurs d’activités économiques que composent la Côte d’Ivoire afin d’orienter les investisseurs français dans leur choix.


Cette cérémonie a été marquée par une signature de nouveaux protocoles d’accords entre Proparco et les établissements financiers ADVANS-CI, ECOBANK-CI et Société Ivoirienne de Banque (SIB) pour soutenir les entreprises ivoiriennes impactées par la crise sanitaire de la pandémie de COVID-19. Ces partenariats permettront notamment de déployer la garantie Choose Africa Résilience mise en place pour répondre à la crise. Ces partenariats prévoient le financement des TPE/PME et des facilités de partage des risques, en particulier les garanties de portefeuille Choose Africa Résilience proposées par le Groupe AFD.


Cette offre de garantie exceptionnelle, rendue possible grâce aux ressources spécialement allouées par l’Etat français à destination des TPE et PME affectées par la crise en Afrique, constitue un outil clé du volet « Résilience » de l’initiative française Choose Africa. Dévoilé fin 2020 en réponse à la crise, ce voletRésilience porte à 3,5 milliards d’euros sur la période 2018-2022 l’engagement de la France auprès des start-up, TPE et PME en Afrique. La Côte d’Ivoire a été l’un des tout premiers pays à déployer Choose Africa Résilience et à bénéficier de l’offre de prêts garantis à 80% par le Groupe AFD. Des conventions de financements ont déjà ainsi été signés avec Société Générale Côte d’Ivoire (SGCI) et NSIA Banque.


« Les TPE/PME ivoiriennes sont fragilisées par la crise et doivent donc être accompagnées plus fortement. Je me réjouis de ces accords signés aujourd’hui qui témoignent d’une coopération renforcée avec nos partenaires ADVANS-CI, ECOBANK-CI et SIB au bénéfice des TPE/PME en Côte d’Ivoire » a déclaré Fatoumata Sissoko-Sy, Directrice Régionale de Proparco pour l’Afrique de l’Ouest.


« Les bailleurs internationaux ont l’habitude d’accompagner les institutions de microfinance dans le financement des micro-entrepreneurs et TPE ivoiriennes par la mise à disposition de liquidités à travers des lignes de refinancement en devise. Aujourd’hui le groupe AFD nous propose des mécanismes de garantie innovants adaptés à notre cible de clientèle qui vont nous permettre de réduire le profil de risque de nombreux entrepreneur(e)s plus vulnérables que les autres aux chocs extérieurs et ainsi faciliter leur accompagnement » a indiqué Mariam Djibo, Directrice Générale d’Advans Côte d’Ivoire.


« Ecobank Côte d’Ivoire, dans sa stratégie réserve une place prépondérante au financement des PME. Je félicite toutes les parties prenantes pour la signature des accords de ce jour et confirme une fois de plus notre ferme engagement à soutenir les PME d’Afrique et plus spécialement les PME en Côte d’Ivoire. Ecobank Côte d’Ivoire entend ainsi offrir aux PME, l’opportunité de booster leurs activités en cette périodemarquée par la pandémie de COVID-19 pour le bien-être de la population » a souligné Paul-HarryAithnard, Directeur Général de Ecobank Côte d’Ivoire et Directeur Régional Exécutif UEMOA.


« Je suis heureux qu’un tel partenariat, nouvelle illustration des actions spécifiques déployées par la SIB au service de la résilience des PME face à la crise sanitaire, s’ajoute aux dispositifs mis en place par notre banque pour permettre au secteur privé de booster durablement la croissance.» s’est réjoui Daouda Coulibaly, Directeur Général d’Attijari West Africa, au nom de la SIB.

Cyprien K.

Leave Your Comments