Une fondation cofinance avec l’Union Européenne un projet

PIN

La fondation allemande Konrad Adenauer ( KAS), en collaboration avec l’Union européenne ( UE), ont accepté de cofinancer un projet intitulé « Finances Publiques, Notre Affaire à tous », mise en oeuvre par l’ONG Actions pour la protection des droits de l’homme ( APDH).

Cette initiative qui vise à mettre en place un centre d’assistance et un portail d’informations financières et budgétaires, à travers un plaidoyer, a pour but d’aider les acteurs de la société civile et les populations ivoiriennes à jouir de leur droit à la redevabilité à l’accès à l’information et à la transparence de l’action publique mais aussi pour aider les autorités et les acteurs publics à mieux orienter les actions publiques dans l’intérêt général.

C’est dans ce contexte que le vendredi 4 juin 2021, s’est tenue au Plateau, une rencontre d’échanges entre les organisations de la société civile et les ministères techniques notamment de l’économie et des finances, du budget et du portefeuille de l’Etat, de la communication et des médias, des transports, de l’intérieur et de la sécurité, en présence du représentant residant de la KAS, Florian Karner et le représentant du maire de la commune du Plateau.

Au cours de cette rencontre, les participants issus des différents ministères, de la société civile et de la commisdion d’accès a l’information d’intérêt publique et aux documents publics (CAIDP), se sont penchés sur les enjeux de l’engagement citoyen dans le domaine des finances publiques et les défis liés a la mise en place d’un centre d’assistance et d’informations financières et budgétaire a l’endroit des citoyens et des organisations de la société civile.

Cette rencontre a été meublée par deux communications à savoir « la mise en place d’un centre d’assistance aux informations financières et budgétaires avec l’implication des organisations de la société civile face aux enjeux de la bonne gouvernance », animée par le vice-président de l’APDH, Romaric Oligbo et « le contrôle citoyen et droit d’acces à l’information publique : Enjeux et contraintes « , animée par la directrice des opérations de la CAIDP.

Depuis la fin de la crise post-électorale, la Côte d’Ivoire a initié plusieurs réformes qui ont abouti à la reconstruction de l’administration publique, la sécurité nationale, la relance de l’économie et la mise en place d’institutions stables. Toutefois, en matière de bonne gouvernance, l’implication du citoyen dans le processus de délibération et le contrôle de l’action publique, reste limitée, du fait que les populations et les organisations de la société civile ne connaissent pas leurs prérogatives en matière de redevabilité et que les structures étatiques en charge de la gestion des politiques publiques ne se préoccupent pas toujours de la réédition des comptes et de la transparence.

( AIP)

sdaf/kam

Leave Your Comments