L’Enquête du jeudi : Côte d’Ivoire .Des augmentations abusives de tarifs de transport constatées

PIN

Alors que les populations de Côte d’Ivoire éprouvent ces temps-ci mille et une difficultés pour faire face aux incessantes augmentations de prix des aliments de grande consommation et bien d’autres, il se trouve que des transporteurs aussi ont trouvé le moyen d’opérer la hausse des coûts du transport sur des lignes, desservant des villes de l’arrière- pays. En effet, il n’est pas bon d’emprunter certaines compagnies de transport ces temps-ci. Sans avoir été préalablement informé de ces augmentations de tarifs. Ce fait que d’aucuns qualifient légitimement d’arbitraire, relève paradoxalement de l’initiative des leaders du secteur.Divergence de vue

Les compagnies qualifiées de ‘’grandes’’ ont en effet, décidé d’un commun accord d’augmenter les frais de transport sur un certain nombre dessertes. C’est ce qui nous a été confié par Dahouda Keïta, le chef de la station d’Adjamé de la société AVS. Les compagnies concernées par ces revalorisations sont surtout UTB et AVS. L’entreprise UTB a augmenté ses tarifs sur 5 lignes. Tandis que AVS s’est limitée à deux lignes. Nous nous en sommes aperçus, lors de notre passage le mardi 1er juin 2021. Les deux compagnies ont augmenté le coût des tronçons Abidjan-Bouaké et Abidjan-Daloa. Elles sont toutes deux passées de 6 100 Fcfa à 7 100 Fcfa. Soit 1 000 Fcfa de plus que les usagers déboursent désormais pour se rendre à ces différentes destinations. C’est la même majoration que UTB a fait pour les trajets Abidjan-Toumodi et Abidjan-Dimbokro. Le parcours de la distance Abidjan-Béoumi a pour sa part été fixé à 8 100 Fcfa.

La question logique que toute personne pourrait se poser en pareille circonstance est de savoir la ou les raison(s) de ces augmentations. Les réponses données par les responsables des deux sociétés de transports nous ont laissé stupéfaits. A cette question, Yao Kouamé Honoré, le chef de gare UTB d’Adjamé répond avec hésitation : «heeeeeee, c’est suite à l’augmentation du prix du carburant que les patrons ont demandé d’augmenter le coût du transport. C’est ce que j’ai constaté… ». Ce responsable de la société UTB s’est mélangé les pédales quand nous avons demandé le nouveau prix du carburant. Il dira : «…moi je ne peux pas dire les trucs à leur place (les patrons) ». Les propos tenus par ce responsable donnent plutôt à croire qu’aucune raison n’a été évoquée officiellement pour justifier cette majoration. Cette situation, selon Yao Kouamé Honoré, est intervenue à UTB au cours de la période de la fête de Pâques. « En principe après la Pâques, nous devrions ramener les prix à leur coût initial. Mais c’est après cette fête que l’augmentation du coût du carburant est survenue ». Le chef de la station d’Adjamé de la société AVS nous a paru très embarrassé quand nous l’avons interrogé sur les raisons avancées par ses patrons pour expliquer l’augmentation des tarifs. « Je ne rentre pas dans ça », dira-t-il pour couper-court. Néanmoins, il pense comme son confrère de UTB qu’elles ont un lien avec l’augmentation du prix du carburant.

Leave Your Comments