Réunion virtuelle sur l’inclusion financière avec la Reine MAXIMA des Pays-Bas, mandataire du SG des Nations Unies : le Ministre Souleymane Diarrassouba présente les programmes concernant les acteurs du commerce de Côte d’Ivoire

PIN

Dans le cadre de la visite virtuelle de la Mandataire spéciale du Secrétaire Général des Nations Unies pour la finance inclusive, Sa Majesté la Reine MAXIMA des Pays-Bas, ce 17 juin 2021, le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a présenté les actions prévues par son département ministériel, en vue d’accélérer l’inclusion financière des populations les plus défavorisées.


A cet effet, il a évoqué le projet de la Carte de Commerçants qui contribue à l’identification des acteurs ivoiriens du Commerce. « Pour ce qui nous concerne, nous travaillons sur des projets, de sorte à promouvoir l’inclusion ou la formalisation des commerçants, à travers notamment la Carte de Commerçant comprenant divers produits à valeur ajoutée », a-t-il indiqué.

Le Ministre en charge du Commerce noté que cet instrument permettra, à terme, l’identification et la géolocalisation de 3 à 5 millions de commerçants qui évoluent pour la plupart, dans un cadre informel. Ainsi, avec l’évolution du projet, il a mentionné l’ajout des produits financiers de base à forte valeur ajoutée (crédit, assurance, retraite, …) et a annoncé le démarrage de l’étude portant sur la création d’une Mutuelle pour les Commerçants de Côte d’Ivoire.

« Avec le soutien de l’UE et de la CNUCED, un rapport portant sur l’évaluation de l’Etat de préparation au commerce électronique en Côte d’Ivoire a été élaboré, avec des recommandations engageantes dont une stratégie nationale du commerce électronique à mettre en œuvre en liaison avec le ministère de l’Economie numérique et les acteurs du e-commerce », a soutenu le Ministre du Commerce et de l’Industrie. Il a poursuivi pour rappeler que ces différentes actions contribueront à réduire la circulation de la monnaie fiduciaire dans le secteur du commerce, des services et de l’agriculture.

Pour sa part, madame la Mandataire du Secrétaire Général des Nations Unies, la reine MAXIMA, a plaidé pour la digitalisation de chaînes de valeur numérique, la promotion des fintechs, la libération de l’utilisation des Ussd, la promotion des Pme marchandes et le partage des meilleurs exemples de réussite concernant l’inclusion financière en Afrique et dans le Monde.

Le Ministre Roger Adom, en charge de l’Economie Numérique a, quant à lui, fait le point des avancées enregistrées par la Côte d’Ivoire dans le mobile moyen et les textes réglementaires encadrant le secteur.

Leave Your Comments