Un appel au financement de la stratégie nationale d’intégration des enfants des structures islamiques d’éducation

PIN

La ministre de l’Education nationale et de l’Alphabétisation, Mariatou Koné, a appelé les partenaires techniques et financiers (PTF), les bailleurs de fonds de l’éducation à contribuer au financement de la Stratégie nationale d’intégration des enfants des structures islamiques dans le système éducatif formel (SNIESIE), dont la mise en œuvre est évaluée à plus de 31 milliards FCFA pour la période 2019-2025.

Une table ronde des partenaires techniques et financiers sur la stratégie s’est tenue, vendredi 18 juin 2021, en présence de représentants de ministères techniques, de PTF dont l’Union européenne, l’UNICEF, représentants diplomatiques, d’organisations du secteur privé et de la société civile.

La SNIESIE, adoptée en 2019, est une réponse de l’Etat ivoirien à la problématique des 1,6 million d’enfants et adolescents hors du système scolaire. La stratégie cible en particulier les 330.000 enfants qui fréquentent les Structures islamiques d’éducation (SIE) non reconnues par l’Etat et qui peinent à s’insérer dans le tissu socioprofessionnel. Le gouvernement ivoirien assure 51% du financement de cette stratégie.

«La mise en œuvre réussie de cette stratégie nationale, dont les prévisions budgétaires sont connues, nécessite l’appui de l’Etat de Côte d’Ivoire et aussi de l’ensemble de ses partenaires qui peuvent mobiliser les ressources humaines, matérielles, logistiques et financières », a signifié Mme Koné, requérant l’adhésion des participants à cette table ronde au processus et leur un engagement à aider le ministère dans son action régalienne d’offrir des chances égales d’éducation à tous les enfants de Côte d’Ivoire.

Les actions principales contenues dans la stratégie sont entre autres, permettre aux SIE non intégrées de disposer des capacités pour leur intégration, garantir aux enfants des SIE une offre éducative officielle adéquate, assurer aux parents qui font le choix des SIE de disposer d’informations pour l’inscription des enfants dans le système formel.

Les 327.476 enfants dont 148.386 filles qui fréquentent des structures non intégrées au système formel (écoles coranique, medersa, écoles franco-arabes) sont considérés comme étant hors de l‘école et font partie des quelques deux millions d’enfants hors système scolaire.

La SNIESIE contribue ainsi à la fois à l’atteinte de l’objectif de scolarisation universelle et à l’impératif de cohésion sociale, de paix et de stabilité dans la société ivoirienne très diverse.

(AIP)

tad/fmo

Leave Your Comments