Filière Coton: Les prestataires du conseil agricole présentent le bilan de la campagne 2020-2021

PIN

Le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricoles (FIRCA), l’Organisation interprofessionnelle agricole de la filière coton (INTERCOTON) et le Conseil du coton et de l’anacarde ont sillonné, du 17 au 21 mai 2021, les localités d’Odienné, Ferkessédougou, Napié, Mankono et Toumodi-Sakassou, dans le but d’écouter les prestataires du conseil agricole dans la Filière coton et de présenter le bilan de leurs activités exécutées au cours de la campagne 2020-2021 qui vient de s’achever.

Cette tournée était présidée par la Direction générale des productions et de la sécurité alimentaire (DGPSA) du ministère d’Etat, ministère de l’Agriculture et du Développement rural, rapporte une note d’information du FIRCA transmise à l’AIP, vendredi 18 juin 2021.

Ainsi, pour la campagne 2020-2021, des contrats ont été signés entre le FIRCA et cinq sociétés cotonnières, prestataires de service à savoir, la Compagnie ivoirienne pour le développement des textiles (CIDT), la Société d’exploitation cotonnière d’Olam SA (SECO), Ivoire coton (IC), la Compagnie ivoirienne de coton (CO.I.C.) et Global cotton.

Cette tournée a également donné l’occasion aux producteurs de porter des critiques objectives et constructives sur les actions de conseil agricole dont ils ont bénéficié. Ils ont en outre fait des propositions en vue d’améliorer la qualité des prestations futures.

A l’issue de la tournée, le chargé de programme Coton au FIRCA, Ehouman Anderson, a fait le point des avancées, au regard du cahier des charges confiées à ces cinq sociétés cotonnières. « … La campagne a été de qualité, la production a augmenté, le rendement a augmenté. (…) On note cependant des problèmes récurrents, notamment l’indemnisation des bœufs des cultures attelées… », a-t-il résumé. Il a ajouté avoir également noté le problème de la prise en charge des producteurs au niveau des banques.

Tirant les conclusions de ces missions de restitution, la représentante du ministère de l’Agriculture, Mme Guelamon Nadia, a noté avec satisfaction, les acquis du conseil agricole dans la filière coton. Elle a rappelé que l’un des acquis du Projet d’appui au secteur agricole de Côte d’Ivoire (PSAC) a été d’améliorer les activités classiques du conseil agricole sur le terrain, par l’introduction de certaines innovations techniques majeures, le tout soutenu par les Champs Ecoles Paysans (CEP) qui se sont avérés être un cadre important pour la formation des producteurs ».

En raison de la pandémie de la COVID-19, le déroulement des activités de la campagne 2019-2020 a été fortement perturbé.

Le zonage agro-industriel dans la Filière Coton est officiellement intervenu à partir de la campagne 2017-2018, suite au décret n° 1153 du 28 décembre 2016 pris par l’Etat de Côte d’Ivoire, dans le cadre de la réforme des Filières Coton et Anacarde, adopté en mars 2013. Depuis la mise en œuvre du zonage agro-industriel, INTERCOTON ne sélectionne plus les prestataires du conseil agricole. Ce sont d’office les sociétés cotonnières à qui l’État a attribué des zones exclusives qui sont chargées du conseil agricole dans leur zone.

(AIP)

cmas

Leave Your Comments