Le chiffre d’affaires de la coopérative Scinpa d’Agboville en hausse

PIN

La coopérative Scinpa d’Agboville vient de clôturer sa dix-huitième année d’exercice dans le secteur du cacao, principale poumon de l’économie ivoirienne. Son chiffre d’affaires n’a cessé de croitre au cours des deux derniers exercices. C’est le constat fait lors de l’Assemblée générale de la coopérative, qui s’est tenue le jeudi 24 juin 2021 à Agboville. Il ressort ainsi du bilan financier que l’augmentation des achats de marchandises (cacao, café, etc…) de 51,3 % est presque identique à l’augmentation des ventes (cacao, café, etc.…), de 53,4 %, ce qui montre que le coût d’achat du stock est resté stable malgré l’augmentation de volume. Il en résulte une marge bénéficiaire brute qui a évolué entre 2019 et 2020 de 86,8 % soit une augmentation de 154 934 689 frs Cfa. Par contre, l’on constate une diminution des charges d’exploitation de 22,1 %. Pour le Président du Conseil d’Administration, Moussa Sawadogo, cela s’explique sûrement par le fait que plusieurs de ces charges sont fixes et ne varient pas en fonction des ventes. C’est le cas notamment des charges d’amortissement, qui ont augmenté en raison d’une hausse des immobilisations, et des salaires fixes, comme ceux versés aux membres de la direction et au personnel de bureau. De plus, dans un contexte où les ventes ont augmenté de manière aussi prononcée, une réduction des charges de seulement 22,1 % n’a eu un effet moindre sur le résultat net de la coopérative qui lui augmente de 38,3 % passant de 10 098 054 à 13 965 166. La baisse des charges d’exploitation quant à elle montre que la coopérative a su gérer ses charges au cours de l’exercice 2020.

Par ailleurs, il a souligné que la contribution moyenne du coopérateur à l’expansion de la coopérative s’est accrue au cours de l’année 2020 avec un taux de croissance de 13.1 %. Pour le Pca de la Scinpa, cela dénote d’un travail effectif réalisé par les délégués et les coachs auprès des producteurs. C’est fort de ces résultats positifs, qu’il a félicité les cinq meilleures sections, fidèles, ayant livrés en quantité et en qualité plus de cacao à la coopérative Scinpa. Il s’agit de la section Yadio avec un tonnage de 630 tonnes, la section Gbrougbrouba avec un tonnage de 374 tonnes, la section Offompo avec un tonnage de 166 tonnes, la section Kotchimpo avec un tonnage de 149 tonnes et la section Anno avec un tonnage de 147 tonnes. En plus de ce bilan reluisant, la coopérative fait de la lutte contre le travail des enfants, sa priorité. C’est dans ce cadre qu’elle a procédé le même jour à la mise en place d’un comité central de lutte contre le travail des enfants composé d’un président, un secrétaire et des membres qui seront chargés de contrôler les comités qui existent déjà dans les sections. Cet outil aidera à mieux traiter les cas de travail d’enfants détectés dans la région de l’Agneby-Tiassa. Au cours de cette assemblée générale, le Wara tour concept mis en place par l’artiste Abou Nidal pour sensibiliser sur le travail des enfants dans la cacaoculture et Scinpa ont tissé un partenariat vu qu’ils partagent le même objectif. Cet événement a également un moment de réjouissance pour les femmes des producteurs. La coopérative leur a offert 300 complets de pagnes. Dix associations de femmes ont bénéficié de dons, huit sont répartis avec des enveloppes d’une valeur de 5 millions de F Cfa et deux ont reçu des broyeuses à manioc. Ces dons leur permettront de se prendre en charge et de pouvoir scolariser leurs enfants.

Leave Your Comments