Les opportunités de financement des communautés du FEM présentées à Odienné

PIN

La Commission nationale du Fonds pour l’environnement mondial (CNFEM) a organisé à Odienné une session d’information et de sensibilisation sur l’institution, en tant que vitrine pour notamment présenter les opportunités de financement de micro-projets de développement communautaire qu’elle offre.

L’activité intervient alors que la capitale de la région du Kabadougou va constituer la base d’un nouveau programme du FEM, d’une durée de six ans, qui va couvrir les localités d’Odienné, de Tengrela et de Boundiali.

Selon le point focal opérationnel, Mme Koné Bakayoko Alimata, le programme va induire le financement d’un grand nombre de micro-projets ayant en commun de participer à la préservation de l’environnement tout en favorisant le développement humain.

Il s’agissait ainsi avec l’atelier d’Odienné d’informer notamment les collectivités et les différentes communautés des districts des Savanes et du Denguélé de l’existence du FEM et de sa représentation locale, et de les instruire par la même occasion sur le programme en cours, les mécanismes de financement ainsi que les critères d’obtention.

Créé en octobre 1991, le FEM réunit 183 Etats membres en partenariat avec des institutions internationales, des organisations non gouvernementales et le secteur privé. Il est aujourd’hui le plus important bailleur de fonds pour les projets visant à protéger l’environnement. Il finance des projets liés à la biodiversité, la lutte contre les effets du changement climatique, la dégradation des sols et les déchets et produits chimiques.

L’atelier d’information et de sensibilisation sur l’institution à Odienné s’est tenu jeudi 8 juillet 2021. L’activité a été suivie d’une sensibilisation sur les pesticides obsolètes dans le département de Séguélon (région du Kabadougou), vendredi 9 juillet 2021.

(AIP)

kg/cmas

Leave Your Comments