Développement agro-industriel : le vice président de la banque mondiale, Ousmane Diagana salue les efforts du gouvernement ivoirien

PIN

Le Vice-président de la banque mondiale, Ousmane Diagana a salué ce dimanche 11 juillet 2021, « les efforts du gouvernement ivoirien » en matière de soutien pour le développement de l’agriculture.

Ousmane Diagana effectuait une visite sur le site d’aménagement de la zone agro-industrielle dédiée à la transformation de l`anacarde de Korhogo et du laboratoire d’analyse pédologique de Sinematiali en compagnie d’Adama Coulibaly, directeur général du Conseil Coton Anacarde.

« Cette journée a été riche, car nous avons visité des sites de projets discutés avec les techniciens qui les ont préparés. Mais pour nous, les voir sur le terrain et dans un état d’exécution fait une différence énorme », s’est-il réjoui.

Poursuivant, il a félicité le gouvernement de Côte d’Ivoire pour sa vision de développement et les politiques sectorielles dans le domaine de l’eau, de la nutrition et de l’agriculture et de l’agro industrie qui ont permis de générer ce projet.

La banque mondiale dira-t-il, est fière et heureuse d’accompagner le projet de promotion de la compétitivité de la chaîne de valeur en particulier pour l’anacarde.

«Lorsqu’on parle de chaîne de valeur, on parle de la production, de la transformation, de la commercialisation et de la distribution. En ce qui concerne la production, la Côte d’Ivoire ne cesse de faire des progrès pour être l’un des premiers producteurs mondiaux » a-t-il fait savoir avant d’ajouter que la transformation et la commercialisation permettront de créer encore des valeurs ajoutées et donc de l’emploi.

Au-delà de la production, pour Ousmane Diagana, il faut veiller à ce que « la transformation se fasse sur place et que la commercialisation ait lieu, car c’est ce qui va créer de la richesse et également de l’emploi pour les femmes ».

Quant au directeur général du Conseil Coton Anacarde, Adama Coulibaly il a exprimé toute sa joie de voir la Banque mondiale venir visiter la zone agro-industrielle dédiée à la transformation de l’anacarde en voie construction et du laboratoire d’analyse pédologique de Sinematiali.

Pour nous, dira Adama Coulibaly, c’est un bon indicateur de l’importance de notre projet dans le portefeuille de la banque mondiale. « Nous voulons saluer cette visite et remercier la Banque mondiale pour son accompagnement » a-t-il conclu.

A. N.

Leave Your Comments