Le secteur privé sollicité dans le financement de la recherche scientifique

PIN

Bingerville – Le ministre de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, Adama Diawara a sollicité le secteur privé dans le financement de la recherche, lundi 12 juillet 2021, au terme d’une visite de travail avec des partenaires, au pôle scientifique de l’Université Félix Houphouët Boigny, à Bingerville.

« L’État ne peut pas tout faire. La recherche en Côte d’Ivoire connait des défis. Il faudrait que le secteur privé accepte de mettre la main à la poche, en prenant le relai », a souhaité Adama Diawara.

Cette sollicitude du secteur privé est relative aux moyens financiers énormes dont ont besoin les structures Étatiques pour la recherche, entre autres, le Centre national de recherche agricole (CNRA), eu égard aux fonds alloués qui sont environs 0,35 % du Produit intérieur brut (PIB).

Aussi, voudrait-il inviter l’ensemble des chercheurs, au delà du cadre académique et théorique, à trouver des solutions aux problèmes que connaît la Côte d’Ivoire, tels que les impacts des changements climatiques sur l’environnement, les productions agricoles et autres.

Le directeur exécutif de l’innovation, la recherche et les savoirs de l’Agence française de développement (AFD), partenaire technique et financier, Thomas Melonio, a salué le dynamisme dans la réalisation des projets notamment le centre de calcul, le laboratoire de production de phytosanitaires, de médicaments à base de plantes sans apport chimiques.

gf/cmas

Leave Your Comments